Analyse
Psion il y a 7 ans - jeudi 1 octobre 2009

Changement de conseil.
La restructuration est plus efficace que prévu et devrait permettre une amélioration de la rentabilité plus rapide qu’espéré.

Changement de conseil

La restructuration est plus efficace que prévu et devrait permettre une amélioration de la rentabilité plus rapide qu’espéré. Nous relevons nos prévisions et changeons de conseil. Titre bon marché.
ACHETEZ.

Contrairement à nos attentes et malgré les lourdes pertes nettes du 1er semestre (11 p. par action), le dividende semestriel reste au même niveau que l’an passé (1,2 p. brut). Psion peut se le permettre, grâce au confortable matelas de liquidités dont il dispose (28 p. par action) et veut sans doute ainsi envoyer un signal positif quant à l’avancement de son programme d’économie de coûts. Dans ce cadre, les mesures visant à renforcer la vente indirecte (via des revendeurs) portent leurs fruits. Car même si le chiffre d’affaires a perdu 27%, la réduction des coûts liés à la vente directe a permis de limiter la perte opérationnelle à 1 million de livres. Certes, le groupe n’est pas sorti d’affaire. Mais il est sur la bonne voie pour renouer avec la rentabilité. Pour le semestre en cours, la reprise de l’activité prévue devrait l’y aider; en 2010, le rebond bénéficiaire sera d’autant plus tangible.
Compte tenu de ces éléments encourageants, nous relevons nos prévisions de bénéfice par action (hors éléments non récurrents) à 2,70 p. pour 2009 (contre 1 p. auparavant) et à 5 p. pour 2010 (contre 2). Le dividende devrait quant à lui atteindre 3,7 p. brut pour les deux exercices.

Cours au moment de l'analyse : 110 pence

Psion est le fournisseur n°1 européen et 3e mondial des ordinateurs de poche à usage professionnel (gestion des stocks dans les ports, aéroports, chaînes logistiques, centres de distribution, entrepôts). Parmi ses clients : VW, Deutsche Post, Nestlé, Merck… ;   environ 1 000 employés et plus de 15 000 clients dans plus de 80 pays.

Partagez cet article