Analyse
Nouvelles en bref il y a 7 ans - lundi 14 décembre 2009

Que s'est-il passé du 4 au 11 décembre 2009 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations de cours entre les clôtures des 4/12 et 11/12 en devise locale

ARCELORMITTAL (+6,3 %; 28,68 EUR)  • Vendez
Pour faire face aux surcapacités et récupérer des parts de marché, le groupe va encore sacrifier des emplois (10 000 employés seraient concernés). Cela confirme ce que nous pensions : l'empressement des sidérurgistes à relancer la production a accentué les surcapacités; à terme, cela pèsera sur les prix de l'acier et sur la rentabilité. Le cours ne tient pas compte de cette menace.

DEXIA (-4,8 %; 4,70 EUR)  • Vendez
Dans le cadre de sa restructuration, Dexia cède au Crédit du Nord sa filiale française Dexia Epargne-pension et vend par la même occasion sa participation de 20 % dans le Crédit du Nord à la banque française Société Générale (-1,1 %; 48,38 EUR; vendez), qui en détient déjà 80 %. Dexia pourrait aussi se défaire de sa filiale italienne Crediop et réduire son important portefeuille d’obligations.

ELI LILLY (-6,5 %; 34,97 USD)  • Conservez
Le groupe prévoyant un bénéfice par action 2010 un peu supérieur à ce que nous attendions, nous relevons nos chiffres. En revanche, pour 2011, nous prévoyons un recul, car le groupe se montre peu optimiste et son maigre portefeuille de produits en développement ne devrait pas suffire à compenser les pertes de revenus liées à la concurrence générique.

FORTIS (-8,6 %; 2,65 EUR)  • Vendez
Le bureau Fitch a réduit ses prévisions de solvabilité pour Fortis, très exposé à la crise grecque (Fortis détenait fin juin pour 4,9 milliard d’emprunts d’Etat grecs, sur un total de 30,9 milliards investis en emprunts d’Etat).

OPTION (+4,4 %; 0,90 EUR)  • Vendez
Une augmentation de capital court jusqu’au 17/12 (voir TAi Plus). Le prospectus révèle que le groupe est dans une situation plus grave que ce qu’il laissait croire. S’il ne récolte pas assez de capitaux, les banques fermeront la vanne du crédit et la survie sera menacée. A noter que la Limburgse Reconversiemaatschappij (LRM) et GIMV (+1,1%; 37,25 EUR; achetez) ont déjà manifesté leur soutien à l’opération, à certaines conditions. Quoiqu’il en soit, notre conseil est de ne pas participer et de vendre vos droits de souscription en Bourse jusqu’au 17/12.

SOLVAY (-3,1 %; 73,09 EUR)  • Vendez
Offre de rachat sur le thaïlandais Vinythai, dont Solvay détient 50%. Par cette opération à un prix peu élevé, Solvay veut se renforcer en Asie et profiter notamment d’un projet de Vinythai nommé Epicerol (produire de l’épichlorhydrine, une matière première de plus en plus recherchée pour la fabrication de résines époxy).

TIME WARNER (+4,5 %; 30,58 USD)  • Achetez
Comme prévu, Time Warner s’est séparé de son activité Internet en distribuant une action AOL pour 11 actions Time Warner détenues. Vendez les actions AOL.

Partagez cet article