Analyse
Valeo il y a 7 ans - lundi 21 décembre 2009

Valeo profite du moment de répit que connaît actuellement l’industrie automobile européenne pour relever ses prévisions. Un optimisme qui nous semble prématuré.

Rêve bleu

Valeo profite du moment de répit que connaît actuellement l’industrie automobile européenne pour relever ses prévisions. Un optimisme qui nous semble prématuré. Titre cher.
VENDEZ.

Bonne nouvelle : pour le 4e trimestre 2009, le groupe relève ses prévisions. Fort de l’effet bénéfique des primes à la casse, principalement en Europe, il s’attend désormais à une croissance du chiffre d’affaires d’environ 17 %. Après la réduction des coûts fixes, cette amélioration des ventes aura un effet positif important sur le bénéfice opérationnel.
Néanmoins, selon nous, ce contexte positif ne va pas durer. En 2010, avec l’extinction des programmes d’aides gouvernementales, le rebond du marché automobile européen va s’atténuer. Certes, la croissance des pays émergents devrait rester dynamique. Mais cela ne suffira pas à contrebalancer la faiblesse de la production automobile sur le vieux continent, où Valeo réalise 70 % de son activité.
Donc, malgré un quatrième trimestre meilleur que prévu, il convient de rester prudent à l’approche de la nouvelle année. Dès lors, si nous tablons à présent pour 2009 sur une perte par action moins lourde qu’avant (2 EUR au lieu de 2,50), nous ne changeons rien pour les prévisions suivantes et misons toujours sur un bénéfice par action de 0,70 EUR en 2010 et de 1,60 EUR en 2011

Cours au moment de l'analyse : 23,67 EUR

Valeo est un des premiers groupe au monde dans les composants pour voitures et poids lourds : moteurs électriques, systèmes d'essuyage, systèmes thermiques pour moteurs … Il  réalise environ 70 % de son chiffre d’affaires en Europe mais est aussi actif en Asie et sur le continent américain.

Partagez cet article