Analyse
Telecom Italia : action ordinaire ou rnc ? il y a 7 ans - vendredi 15 janvier 2010
Nous conseillons l'achat d'actions Telecom Italia. Faut-il opter pour l’action ordinaire ou pour le titre "rnc" ? Ce dernier semble offrir un dividende plus élevé...

L’action rnc offre effectivement un meilleur dividende. Mais, avant de s’y positionner, mieux vaut être au courant de toutes ses caractéristiques.

· L’action Telecom Italia rnc (azioni di risparmio non convertibili ou action d’épargne non convertible) offre un dividende annuel garanti (pour autant que le groupe dégage un bénéfice) de 0,0275 EUR brut par an. Au cours actuel (1,03 EUR), cela représente un rendement brut d’environ 3,5 %. Elle donne aussi le droit à un dividende dépassant d’au moins 0,011 EUR le dividende du titre ordinaire (soit une différence de rendement de 3 % supplémentaires). Ainsi, pour 2008, le dividende distribué en 2009 pour l’action ordinaire était de 0,05 EUR brut, soit un rendement de 4,6 %; pour l’action rnc, le dividende (0,061 EUR brut) a dégagé un rendement de 7,8 %.
· La prime de rendement a des contreparties. D’abord l’absence de droit de vote (mais la plupart des petits investisseurs s’en moquent). Ensuite et surtout le fait de devoir renoncer à tirer parti de tout mouvement spéculatif sur le titre. Car ces mouvements, initiés par l’actualité, touchent bien plus l’ordinaire que la rnc. Les gros actionnaires (tenant quant à eux à leur droit de vote) concentrent en effet davantage leurs positions sur le titre ordinaire et font donc principalement fluctuer celui-ci par leurs opérations.
· En conclusion, si, dans votre budget, les dividendes sont importants, au cours actuel, mieux vaut opter pour le titre rnc. Mais si, au contraire, vous privilégiez le long terme et ne voulez pas être privé de l’intérêt éventuel de mouvements spéculatifs, optez pour l’ordinaire.

Ne pas généraliser
Telecom Italia est une des rares sociétés italiennes qui a encore pour ses rnc un marché suffisant pour acheter et vendre à tout moment, sans risque d’importante fluctuation. Ce n’est pas le cas de bien d’autres rnc, dont la présence a été de plus en plus réduite, vu le coût du dividende garanti. Attention particulièrement aux rnc de petites sociétés. Leur faible liquidité pourrait rendre une vente en Bourse très difficile.

Partagez cet article