Analyse
Nouvelles en bref il y a 7 ans - dimanche 21 février 2010

Que s'est-il passé du 12 au 19 février 2010 ? Quelques nouvelles à propos de quelques actions.

Variations de cours entre les clôtures des 12/2 et 19/2/10 en devise locale

AXA (+6,7 %; 15,41 EUR)  • Achetez
Tente de rassurer quant à sa solvabilité globale et d’améliorer celle de l’assurance dommage. Le plan de développement manque d’ambition mais le titre est bon marché.

DAIMLER (-1,1 %; 32,15 EUR)  • Vendez
A plongé dans le rouge au quatrième trimestre 2009; ce serait dû à des charges exceptionnelles mais le dividende est suspendu (mauvais signe). Nous y reviendrons, après publication du résultat définitif.

IBA (+0,1 %; 8,90 EUR)  • Vendez
Le coût de 2 projets étant plus élevé que prévu, une dépréciation fait plonger 2009 dans le rouge. Il n’y aura pas de dividende. Inquiétant

ING (+8,2 %; 6,84 EUR)  • Vendez
Résultat 2009 affecté par de lourdes charges non-récurrentes au quatrième  trimestre. Perte de 0,44 EUR par action; pas de dividende. Une amélioration se profile néanmoins lentement.

LAFARGE (+2,7 %; 50,38 EUR)  • Conservez
Résultat 2009 pire que prévu :  le bénéfice  perd 53,9 % (2,77 EUR par action). Dividende maintenu à 2 EUR brut. Pour 2010, le groupe table sur une hausse des volumes de ciment et la lente reprise des marchés occidentaux au second semestre. Nous réduisons nos prévisions.

NESTLE (+4,7 %; 52,70 CHF)  • Conservez
2009 meilleur que prévu et mieux que chez Danone et Unilever; l’offre est résistante; la marge opérationnelle grimpe, le bénéfice par action gagne 6,2 % et le dividende 14,3 % à 1,60 CHF brut. La vente de sa part dans Alcon donne les moyens de poursuivre les rachats d'actions et l’essor dans les pays émergents. Nous relevons nos prévisions.

PERNOD RICARD (+3,3 %; 57,75 EUR)  • Vendez
Bénéfice semestriel en recul de 11 % (honorable). La stratégie est maintenue : marques fortes, marketing agressif, sans baisse de prix. Cela ne garantit pas la croissance future (car la reprise est lente).

TF1 (+0,1 %; 11,80 EUR)  • Vendez
Le bénéfice 2009 perd ±50 % (mieux que nous pensions, grâce à un léger rebond d'activité au quatrième trimestre et des économies plus radicales que prévu), mais situation délicate (publicités et audience en baisse).

Partagez cet article