Analyse
WPP il y a 7 ans - mercredi 31 mars 2010

Changement de conseil

Changement de conseil

Le groupe britannique a bien résisté à la crise et se trouve actuellement en bonne position pour bénéficier du redressement des dépenses publicitaires. Après la hausse de son cours, l'action est devenue correctement évaluée.
CONSERVEZ, mais n'achetez plus.

Le bénéfice (35,9 pence par action) que WPP a publié au titre de l'exercice 2009 est en ligne avec nos prévisions. Grâce la maîtrise de ses coûts, le groupe britannique a su limiter l'impact d'une baisse historique du marché publicitaire mondial (-10,2%) sur son chiffre d'affaires (-8,1%). Même s'il n'est pas parvenu à préserver ses marges enregistrées sur la période 2005-2008 (14 à 15%), WPP a néanmoins dégagé une marge opérationnelle de 11,7%. C'est un bon résultat d'autant qu'il tient compte des coûts liés d'une part à l'intégration de TNS et d'autre part à la réduction des effectifs. Cette année sera placée sous le signe de la reprise. Les deux plus importants marchés mondiaux – l'Amérique du Nord et l'Europe – vont encore afficher une croissance très fragile mais WPP devrait tirer son épingle du jeu grâce à son positionnement sur le numérique (27% des revenus) et dans les pays émergents (27% des revenus). Il bénéficiera en outre de plusieurs évènements tels que la Coupe du Monde de football ou encore l'Exposition universelle à Shanghai. Autant de perspectives qui vont, à n'en pas douter, se répercuter positivement sur la rentabilité. Nous tablons toujours sur un bénéfice par action de 41 pence en 2010 et de 46 pence en 2011.

Cours au moment de l'analyse : 676,50 p.

WPP est le numéro 1 mondial du secteur de la publicité. Doté d'un chiffre d'affaires de 8,7 milliards livres, il devance l'américain Omnicom et le français Publicis. Il rend des services de marketing à pas moins de 354 sociétés du Fortune Global 500 et 28 entreprises de l'indice Dow Jones 30.

Partagez cet article