Analyse
Conséquences financières des caprices de la nature il y a 7 ans - jeudi 22 avril 2010

Quels secteurs risquent bien d’être financièrement touchés par les conséquences de l’éruption volcanique en Islande, des tremblements de terre et des tempêtes ?

Quels secteurs risquent bien d’être financièrement touchés par les conséquences de l’éruption volcanique en Islande, des tremblements de terre et des tempêtes ? 

Assurances
· En Europe, le secteur de l’assurance n’a pas à souffrir des conséquences de l’éruption volcanique en Islande. Les contrats d’assurance des compagnies d’aviation ne couvrent pas les annulations de vols et n’indemnisent que les dommages aux avions ou aux aéroports, résultant de cas de force majeure. Pour l’heure, la crise du transport aérien ne devrait donc pas entraîner de conséquences financières importantes pour les assureurs.
· La note sera par contre plus salée pour les compagnies exposées à la tempête Xynthia de février. Le coût de cette dernière pourrait se chiffrer à 1,3 milliards d’euros.  Les compagnies exposées au tremblement de terre au Chili risquent aussi de souffrir. Le séisme chinois aura quant à lui peu d’impact car le taux d’assurances couvrant les tremblement de terre est très faible en Chine.
· Dans le secteur des assurances, nous conseillons toujours d’acheter Aegon, Axa et Zurich Financial Services, actives dans l’assurance-vie, un secteur dont les résultats bénéficient de la bonne tenue des indices boursiers ces dernières semaines. 

Aviation
· Les compagnies aériennes souffrent énormément des conséquences de l’éruption islandaise : leurs pertes de revenus se chiffrent à 250 millions d’euros par jour.
· Parmi les actions que nous suivons, Republic Airways (achetez),  présent seulement aux Etats-Unis, est épargné. Achetez.

Location auto
Le belge D'Ieteren, dont la filiale de location de voiture Avis Europe réalise 53 % de ses revenus à partir d’agences situées dans les aéroports, souffrira probablement de la crise du transport aérien. Vendez.

Partagez cet article