Analyse
Secteur automobile il y a 7 ans - jeudi 24 juin 2010

La baisse du marché automobile européen se confirme et va se poursuivre selon nous.

La baisse du marché automobile européen se confirme. Après un recul de 7% en avril, les immatriculations ont chuté de 9% en mai, marquant ainsi le deuxième mois consécutif de baisse.

C'est la suite logique de la fin des mesures de soutien à l'industrie automobile. Dans ce marché en berne, Renault (conservez) et son partenaire Nissan sont les seuls constructeurs à tirer leur épingle du jeu avec des hausses respectives de 7% et 18%. Volkswagen (vendez) continue d'être pénalisé par la baisse du marché allemand (-35%). Selon nous, cette morosité est loin d'être terminée et le marché européen pourrait même enregistrer un recul de 10% cette année. Quant aux pays émergents où ce secteur investit beaucoup, le retour sur investissement n'est pas pour tout de suite.
Nous ne modifions pas nos prévisions de résultats pour 2010 et 2011. Nos estimations de marge et de dividende demeurent conservatrices. La prudence vis-à-vis du secteur reste selon nous de mise et ne sommes acheteur d'aucune valeur. Certaines, chères, sont à la vente comme BMW, Daimler, D'Ieteren (même si, à contre tendance, les ventes de voitures progressent en Belgique), Fiat et Michelin.

Conservez Renault, Peugeot et Valeo.

Partagez cet article