Analyse
STMicroelectronics : changement de conseil il y a 7 ans - vendredi 13 août 2010

Le résultat trimestriel est moins mauvais que ce que nous craignions. Nous relevons nos prévisions.

Le titre a baissé ces dernières semaines et est devenu correctement évalué.
Ne vendez plus.
Conservez.


Le résultat trimestriel est mitigé. Après des années de difficultés, le trimestre est pour la deuxième fois consécutive en bénéfice, grâce au net rebond du marché des semi-conducteurs. Mais si les ventes aux secteurs auto, industrie et biens de consommation sont bien orientées, les difficultés restent criantes dans les télécom (plus de 30 % des ventes). La coentreprise ST-Ericsson reste dans le rouge (ventes en chute de 19 %; perte opérationnelle plus lourde qu’un an plus tôt). Malgré sa marge brute de 38,2 % (la meilleure depuis 9 ans), STM reste en profond déficit de croissance et de rentabilité face aux ténors du secteur, et toujours à la traîne au niveau technologique et stratégique. Avec plusieurs années de retard, il entend enfin externaliser massivement la fabrication de semi-conducteurs, en priorité en Asie (ce qui a permis aux concurrents d’augmenter leur rentabilité). Il réduit dès lors les montants alloués aux investissements. Cette avancée permettra selon nous de maintenir à niveau son dividende, un des rares attraits de la valeur (rendement brut : ±3,6 % attendu en 2010).
Nous tablons sur un bénéfice par action de 0,60 EUR en 2010 et de 0,52 EUR en 2011.

 

Cours au moment de l'analyse : 5,92 EUR

 

Stmicroelectronics est le premier fabricant européen de semi-conducteurs et le sixième mondial; il écoule ses produits dans des secteurs très variés : télécoms (38 %), PC (17 %), grand public (16 %), automobile (15 %), industrie (14 %).

 

 

Partagez cet article