Analyse
WPP : la crise n’est plus qu’un souvenir il y a 7 ans - lundi 30 août 2010

Le résultat semestriel a profité du rebond des campagnes de promotion aux USA.

Les perspectives restent solides mais le cours en tient compte. Action correctement évaluée.
Conservez.


Comme ses concurrents Publicis et Omnicom, WPP a réalisé un bon premier semestre : grâce à la reprise des dépenses publicitaires, la croissance interne atteint 2,5 %. Alors que l’activité est restée stable au 1er trimestre, au deuxième, le ventes ont gagné 5 % par rapport à un an plus tôt. Sur le plan géographique, WPP confirme les tendances relevées par ses concurrents : les USA tirent la croissance (+5,8 %), contrairement à l’Europe occidentale (-0,2 %). En sortant de la crise, le groupe retrouve aussi une meilleure marge opérationnelle (elle est passée de 8 à 10,3 %). Fort de ce résultat, il est en bonne voie pour atteindre ses objectifs. L’activité au second semestre sera soutenue par divers évènements (élections aux USA, Jeux du Commonwealth en Inde, Jeux asiatiques à Guangzhou). Pour 2011, le groupe se montre plus prudent (il y aura moins d’évènements publicitaires que cette année), mais il devrait être capable d’améliorer ses marges, car sa structure de coûts est flexible (une bonne partie des rémunérations est sous forme de primes ou de salaires free-lance).
Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 41 pence pour 2010 et à 46 pence pour 2011.

 

Cours au moment de l'analyse : 642,00 pence

 

WPP est le numéro 1 mondial du secteur de la publicité devant l'américain Omnicom et le français Publicis. Il rend des services de marketing à pas moins de 354 sociétés du Fortune Global 500 et 28 entreprises de l'indice Dow Jones 30.

 

 


Partagez cet article