Analyse
CNP : un holding qui fait mieux que GBL il y a 7 ans - mercredi 22 septembre 2010

Le holding belge, très axé sur les actifs pétroliers (plus de 41 % de la valeur intrinsèque) a offert ces 20 dernières années des rendements dépassant à 14 reprises ceux de GBL.

Mais, au vu des actifs détenus, de sa décote assez faible et du dividende peu généreux, le titre est cher.
Vendez.


Le premier semestre n’a pas été fameux. Le bénéfice consolidé a perdu 34 %, suite au recul du résultat de Trancor et de GDF Suez, aux pertes de valeur sur les fromages Entremont et sur Iberdrola, etc. Mais, comme pour GBL, l’essentiel des liquidités générées provient des dividendes des participations. Et ceux-ci permettront largement cette année une nouvelle hausse de 7 % du dividende de CNP, ainsi que des rachats d’actions. Toutefois, le rendement de ce dividende ne sera que de 1,7 % net et les grosses participations du holding ne nous séduisent pas. Total (1 /3 de la valeur intrinsèque) n’est pas notre favori dans son secteur. Seules GDF Suez et Iberdrola sont vraiment intéressantes, mais elles comptent pour moins de 11 % de la valeur intrinsèque. La décote de CNP est de 18 %, en ligne avec sa moyenne historique, et inférieure à celle de GBL (25 %). En outre, GBL offre un rendement sur dividende de 3,1 % net et est plus transparent (96 % de participations cotées contre 70 % pour CNP).

 

Cours au moment de l'analyse : 38,12 EUR

 

La compagnie nationale à portefeuille (CNP) est un holding belge de la galaxie Frère qui détient une grosse participation dans Total (1/3 de sa valeur) une participation indirecte dans GBL, et une série de participations non cotées (commerce pétrolier, vins… ; 30 %).

 


 

Partagez cet article