Analyse
Deutsche Bank : solidité financière en question il y a 7 ans - mercredi 1 septembre 2010

Face au résultat trimestriel, le groupe confirme ses objectifs pour 2011. Un peu trop vite selon nous.

Action chère.
Vendez.


Deutsche Bank confirme attendre pour 2011 un bénéfice de ±11 milliards d’euros (hors éléments non récurrents). De notre côté, pour 2010, nous tablons sur 7 milliards. Le résultat 2010 dépendra pour beaucoup de l’évolution des Bourses et de l’économie mondiale. Or, l’économie américaine ralentit et l’Europe manque de dynamisme. Le premier semestre a été très bon, mais avec un bénéfice issu pour 82 % de la banque d’investissements, division pour laquelle nous attendons un recul au second semestre. Deutsche Bank pourrait donc s’intéresser aux 70 % de la banque de détail de Deutsche Post qu’il ne détient pas encore. Cela améliorerait ses bénéfices et renforcerait l’institution dans la banque de détail, activité moins volatile que celles liées aux Bourses. Revers de la médaille, Deustche Bank serait contrainte d’investir, alors qu’elle a besoin de capitaux pour maintenir sa solidité financière. Car si le stress test européen n’a pas pointé de problème, il ne l’a pas placée dans le haut du classement. Par ailleurs, malgré sa cure d’amincissement, Deutsche Bank est toujours très endettée (fonds propres faibles par rapport aux engagements), ce qui l’empêche de relever plus rapidement son dividende. Une augmentation de capital est même possible.

 

Cours au moment de l'analyse : 50,21 EUR

 

Deutsche Bank est la première banque privée allemande. Elle est principalement présente en banque d’investissement (conseils aux entreprises, trading…), mais aussi en banque de détail et en gestion de patrimoine.

 

 


Partagez cet article