Analyse
Thales : mauvaise passe il y a 7 ans - vendredi 10 septembre 2010

Thales a récemment vu son cours atteindre son niveau le plus bas depuis 2003. De quoi en faire une opportunité d'achat ?

Contraction des budgets publics alloués à la défense et difficultés opérationnelles persistantes ne plaident pas pour un rebond du titre, en forte baisse ces dernières années. L’action reste pourtant chère.
VENDEZ.

 

La mauvaise passe se confirme pour Thalès. Un peu partout en Europe et aux Etats-Unis, les budgets alloués au secteur de la défense sont orientés à la baisse, tandis que l’onéreuse restructuration menée depuis plusieurs années par le groupe ne produit pas les résultats escomptés. La marge opérationnelle de 3,4 % enregistrée au 1er semestre est ainsi encore bien loin de l’objectif pourtant bien faible de 6 %. La nouvelle direction, qui parle de marathon concernant son plan de restructuration, n’est pas près de lever les bras au ciel selon nous. Car, si le chiffre d’affaires devrait rester stable cette année grâce aux importantes commandes enregistrées en 2008 et 2009, le recul de 12 % au 1er semestre n’augure rien de bon. La contraction des budgets publics devrait en outre intensifier la concurrence et peser sur les prix. Or, c’est justement la faible rentabilité de certains contrats passés qui est à la base des problèmes actuels du groupe et continue de peser sur ses perspectives (ex. A400M). Dans ces conditions, nous anticipons un bénéfice par action de 1,10 EUR pour 2010 et 1,85 EUR pour 2011. Réduit de moitié en 2009, le dividende devrait pour sa part rester faible à moyen terme (rendement brut d’environ 2 %).

 

Cours au moment de l'analyse : 27,03 EUR

 

Thales est un groupe français qui figure parmi les leaders européens de la fabrication et de la commercialisation d'équipements et de systèmes électroniques destinés aux secteurs aéronautique, naval et de la défense.

 

Partagez cet article