Analyse
Aviva : toujours des craintes il y a 6 ans - mercredi 24 novembre 2010

Les inquiétudes sur la solidité du groupe ne sont pas levées.

L’action est bon marché, mais trop risquée pour un achat.
Conservez.

 

Après une réunion avec les investisseurs, Aviva nous laisse sur notre faim. Si son profil est solide et non inquiétant, il est toutefois un cran en dessous de celui de concurrents comme Allianz ou Zurich Financial Services. Sa capacité à rebondir et à faire face à une crise financière de plus grande ampleur est en outre mise en doute par l’instabilité des marchés financiers et les incertitudes sur les conséquences des nouvelles normes de solidité. C’est selon nous le problème n°1 auquel doit faire face le groupe et c’est lui qui limite tout potentiel de hausse rapide du cours.

 

Sur le plan opérationnel, le groupe fait preuve de plus de volontarisme. Il envisage un recentrage sur les marchés qui sont les plus rentables et qui contribuent à ses résultats de manière décisive. L’Europe et le Royaume-Uni demeurent au centre de la carte. Il pourrait quitter l’Europe de l’Est et les petits pays d’Asie (la présence en Inde et en Chine n’est cependant pas remise en cause). Par ailleurs, les objectifs de rentabilité visés par le groupe sont en ligne avec nos attentes.

 

Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 50 pence pour 2010 et à 45 pence pour 2011.

 

Cours au moment de l'analyse : 377,50 pence

 

Aviva est un assureur-vie britannique, présent également dans la gestion de fonds et l’assurance non-vie. Il réalise 80% de son activité en Europe. Fin 2009, il a introduit en Bourse Delta Lloyd (banque et gestion des fonds aux Pays-Bas et en Belgique), dont il détient encore 58 %.

 

 

Partagez cet article