Analyse
Caterpillar : une société prometteuse il y a 6 ans - mardi 14 décembre 2010

L’action a gagné près de 60 % depuis le début de l’année (en dollar). Qu’en faire ?

Le moins que l’on puisse dire est que la hausse des prix des matières premières a largement profité à Caterpillar ces dernières années. Cette hausse a contribué au développement des mines en Chine, en Inde, en Afrique, etc. et la société – bien implantée sur ces marchés – a vu son chiffre d’affaires progresser de 17 % par an entre 2003 et 2008 !

 

Caterpillar a fait récemment la une de l’actualité en lançant une offre publique d’acquisition (OPA) sur la société Bucyrus, active dans le matériel d'exploration des mines. Une belle acquisition qui lui permettra de se renforcer dans cette activité, tout en faisant main basse sur une entreprise très rentable.

 

Caterpillar a certes payé un prix élevé en comparaison avec la valorisation des concurrents de Bucyrus, mais c’est le prix à payer pour la qualité.

 

Bémol toutefois : si la conjoncture économique devait se dégrader, Caterpillar devrait sans doute procéder à des dépréciations, ce qui ne manquerait pas de peser sur le cours. Le groupe se montre par ailleurs prudent dans ses estimations de synergies liées à la fusion, probablement pour "surprendre" favorablement les investisseurs plus tard.

 

Caterpillar est une belle entreprise, à l’avenir prometteur. Cependant, son cours, après sa remontée spectaculaire depuis 2009, intègre ses bonnes perspectives. Nous n’excluons toutefois pas, compte tenu du contexte favorable au secteur des matières premières, que le cours grimpe encore un peu.

 

Vous pouvez donc conserver vos actions Caterpillar, mais nous n'achèterions plus. L'action est en effet correctement évaluée et non plus bon marché.

 

Cours au moment de l’analyse : 69 EUR

 

L’américain Caterpillar est présent dans le monde entier. Créé voici plus de 80 ans, il est aujourd’hui le plus grand fabricant mondial de matériel pour la construction et l'industrie minière, de moteurs diesel et au gaz naturel et de turbines à gaz industrielles.

Partagez cet article