Analyse
Crédit Agricole : La stratégie reste opaque il y a 6 ans - vendredi 17 décembre 2010

Malgré sa baisse, l'action est chère.
VENDEZ.

 

Un coin de voile a été levé sur la stratégie à 10 ans mais pour des objectifs par activité, il faut attendre mars 2011. Regrettable pour une banque dont la structure financière est très fragile (vu les nouvelles normes de solidité Bâle 3).

 

La banque dit vouloir devenir «leader européen en banque universelle de proximité». Cela signifie qu’elle mettra l’accent sur la banque de détail, le crédit à la consommation… dans les pays où elle est présente, et cela exclut tout rachat d’actifs dans des zones plus porteuses (mais certes plus risquées), comme l’Asie. La banque d’investissement restera néanmoins présente dans le groupe. En outre, le groupe cède sa participation de 4,8 % dans Intesa Sanpaolo et inscrit une provision de 0,55 EUR par action pour l’exercice 2010, ce qui fragilise encore sa structure financière.

 

Nous maintenons nos prévisions de bénéfice par action à 1,70 EUR pour 2011 et 1,50 EUR pour 2012 et conservons un indicateur de risque élevé (4), compte tenu de la piètre structure financière et de la gouvernance peu favorable à l’actionnaire minoritaire. Malgré la baisse de cours depuis début 2010 (-17 %), le titre n’est pas intéressant. 

 

Cours au moment de l'analyse : 10.135 EUR

 

Le Crédit Agricole est une banque qui est restée longtemps très française puis a cherché à accélérer son expansion internationale, surtout en Europe.

 

Partagez cet article