Analyse
Délits d’initiés à Wall Street ? il y a 7 ans - mardi 14 décembre 2010

La SEC, le gendarme des marchés financiers américains, et le FBI mènent des investigations qui pourraient mettre à jour des affaires de délits d’initié. Goldman Sachs, Janus Capital, Wellington Management sont suspectés.

Un délit d’initié est le fait pour un acteur financier d’utiliser ou de divulguer des informations non disponibles publiquement (informations privilégiées) et d’en tirer un profit. Dans le cadre de l’enquête en cours à Wall Street, c’est tout un réseau de partage d’informations qui est visé. Plus d’une dizaine d’assignations à comparaître ont été envoyées à des fonds spéculatifs, des consultants, des banquiers d’affaires et des analystes.

 

Selon le Wall Street Journal citant des responsables fédéraux, l’enquête pourrait mettre à jour « une culture généralisée du délit d’initié au sein des marchés financiers américains ». Comment pourrait-il en être autrement quand on voit les hausses boursières de certaines valeurs à l’approche d’événements majeurs ? Nous ne pouvons que saluer les efforts accrus des autorités partout à travers le monde depuis la crise financière pour combattre les pratiques délictueuses et réguler davantage le monde de la finance. Toutefois, leur mission est des plus complexes, avec des enjeux financiers colossaux et des fraudes difficilement décelables et condamnables. La frontière n’est ainsi pas évidente entre information privilégiée et publique et l’intention délictueuse doit être démontrée. Chez nous, la Cour d’appel de Bruxelles vient encore de blanchir Spector, d’abord condamné à des amendes administratives par la CBFA pour des faits remontant à 2003.

 

Ne nous leurrons pas, en dépit des efforts déployés, ces pratiques ont encore de beaux jours devant elles. Pour l’investisseur lambda, non-initié, cette inégalité face à l’information rend plus rare ou plus difficilement détectables les bonnes affaires. Dénicher les pépites requiert dès lors des analyses de plus en plus fines. C’est ce que nous nous employons à faire pour vous.

Partagez cet article