Analyse
Republic Airways : beau retournement de situation il y a 6 ans - mercredi 1 décembre 2010

Les acquisitions n’ont pas remis en cause le modèle à bas coûts du groupe.

Le titre, qui a pris 20 % depuis mi-avril, reste bon marché.
Achetez.

 

La compagnie démontre à nouveau sa capacité à générer des profits. Après des pertes au premier trimestre, elle a renoué avec les bénéfices. Nous prévoyions, mais pas avec une telle ampleur. Au troisième trimestre, son bénéfice (avant impôts et charges liées à l’intégration de Frontier Airlines) a gagné 75 % par rapport au trimestre précédent (nous tablions sur +55 %). La reprise du trafic aérien l’a certes aidée. Mais elle a aussi su maîtriser les coûts de fonctionnement de sa flotte, pourtant moins uniforme qu’avant (Embraer, Airbus et Bombardier). Toutefois, depuis le rachat de Frontier (qui exploite des vols pour son propre compte), Republic ne contrôle plus la facture pétrolière. Jusqu’ici, l’impact sur la rentabilité a évolué favorablement (au troisième  trimestre cette facture représentait 32 % des revenus de Frontier, contre 38 % en début d’année), mais la tendance va s’inverser. La hausse du prix du pétrole va pénaliser la rentabilité du quatrième trimestre. En outre, Republic est en train de boucler une augmentation de capital, pour renforcer sa flotte d’ici fin 2011, ce qui va affecter le bénéfice par action. Aussi, nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 0,80 USD pour 2010 (contre 0,90 auparavant) et à 1 USD pour 2011 (contre 1,10).

 

Cours au moment de l'analyse : 7,75 USD

 

Republic Airways est une compagnie aérienne régionale qui assure chaque jour environ 1 600 vols de courte distance entre 128 villes, dans 47 Etats américains, au Canada, au Mexique et au Costa Rica; opérait autrefois uniquement pour le compte de compagnies qui étaient ses clientes; travaille maintenant aussi pour son compte propre, au travers de la marque Frontier.

 


Partagez cet article