Analyse
Resilux : dématérialisation anticipée il y a 6 ans - mercredi 8 décembre 2010

Certaines sociétés ont décidé de procéder à la dématérialisation de leurs titres avant l’échéance légale de fin 2013.

Dématérialisation

D’ici fin 2013, tous les titres matériels existants émis en Belgique devront avoir disparu et avoir été convertis en titres dématérialisés ou nominatifs. Jusque là, un règlement transitoire prévaudra et la plupart des sociétés laisseront leurs actions matérielles circuler simplement.


Pour les sociétés procédant à une scission de leur action, la dématérialisation sera automatique puisque les actions devront être apportées pour que l’opération puisse avoir lieu.


Les nouvelles actions émises après une augmentation de capital seront aussi automatiquement dématérialisées. D’autres sociétés, comme le fabricant de préformes en PET Resilux, Atenor et VPK Packaging ont toutefois décidé, après approbation en assemblée générale (extraordinaire), d’écourter le délai de conversion.

Plus de temps à perdre

Les détenteurs d’actions Resilux ont ainsi encore, en principe, jusqu’au 31 décembre de cette année pour placer leurs titres sur un compte-titres. A défaut, les actions seront converties automatiquement en titres dématérialisés et les droits liés aux actions seront suspendus jusqu’à ce que leur détenteur ait fait les démarches nécessaires.


Vous devrez ainsi impérativement avoir placé vos actions sur un compte-titres ou les avoir enregistrées auprès de la société proprement dite pour avoir droit au dividende ou pouvoir exercer d’autres droits (en cas d’augmentation de capital par exemple).


Compte tenu de tout ceci, nous ne pouvons que vous conseiller de placer le plus rapidement possible vos titres sur un compte-titres.

Partagez cet article