Analyse
ARM Holdings vole de plus en plus haut il y a 6 ans - lundi 10 janvier 2011

Déjà dominant dans les puces pour téléphones portables et les tablettes tactiles, ARM fait une percée majeure dans les puces pour PC, en signant un accord avec Microsoft.

Mais le cours nous semble exagéré. Action chère
Vendez.

Ces deux dernières années, le cours s’est envolé, porté par l’explosion des ventes de smartphones et le potentiel de croissance des tablettes tactiles (le puces ARM équipent l’iPhone et iPad d’Apple). Et chaque fois qu’un appareil pourvu d’une puce ARM est ven-du, ARM touche des royalties (±50 % du chiffre d’affaires). En quasi mono-pole, il peut relever ses prix et pousser son chiffre d’affaires et sa rentabilité vers des records. Et de nouvelles perspectives s’ouvrent encore, avec le récent accord avec Microsoft : le prochain Windows sera compatible avec les puces ARM. C’est une percée majeure pour le groupe, quasi absent du marché des PC, très rentable, et dominé par Intel. Mais Intel prépare sa ri-poste. Il a pris du retard dans les puces pour téléphones portables et tablettes tactiles mais, à terme, sa puissance financière et ses qualités en recherche et développement pourrait faire la différence; dès la seconde moitié de 2011, il prévoit d’équiper des smartphones de premier plan. Une OPA d’Apple sur ARM est régulièrement évoquée, mais nous ne spéculons pas (cours trop élevé). Suite à l’accord avec Microsoft nous relevons nos prévisions de bénéfice par action à 7,50 pence pour 2011 et 9 pence pour 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 459,60 pence

 

Le groupe britannique ARM Holdings conçoit l’architecture des microprocesseurs, principalement pour téléphones mobiles.

 

 


Partagez cet article