Analyse
KBC essuie deux nouveaux revers il y a 6 ans - lundi 10 janvier 2011

Le problème irlandais semble avoir un impact plus lourd que prévu. Et à présent, une filiale britannique cause des soucis. Mais nos prévisions, qui tenaient compte de futures mauvaises surprises, restent inchangées.

 
 
 
 

Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

Je veux accéder à ce contenu !