Analyse
Marchés virtuels il y a 7 ans - mardi 11 janvier 2011

Les nouveaux dieux d’internet, comme Facebook et Twitter, suscitent l’enthousiasme des investisseurs. Bien que non encore officiellement cotés en Bourse, leurs actions peuvent déjà s’échanger sur des marchés virtuels…

 
 
 
 

Ce contenu premium est réservé à nos abonnés. Souhaitez-vous y accéder ?

Je veux accéder à ce contenu !