Analyse
Nokia : pas d’embellie à l’horizon il y a 7 ans - lundi 31 janvier 2011

Le nouveau directeur général fera un point très attendu sur la stratégie (défaillante) du groupe le 11 février.

CONSERVEZ.

 

Quatrième trimestre 2010 peu brillant pour le finlandais avec une chute du résultat opérationnel de 26 %, portant le recul en 2010, une année pourtant faste pour les fabricants de téléphones mobiles, à 9 %. Le bénéfice par action 2010 s’est lui établi à 0,5 EUR, ce qui est conforme à nos attentes. Le groupe continue à perdre du terrain dans le segment des smartphones (31 % de parts de marché au 4e trimestre contre 40 % il y a un an), mais aussi dans les téléphones portables traditionnels avec un recul des ventes de 10 % au dernier trimestre, sur un marché globalement en hausse. Le finlandais ne parvient décidément pas à contrer la progression des concurrents asiatiques comme Samsung, Huawei et ZTE, et son système d’exploitation Symbian, qui équipe ses smartphones, ne convainc pas. Résultat, la marge opérationnelle de la branche mobile est tombée à 11,3 % contre 15,4 % au 4e trimestre 2009 et le groupe prévoit encore un recul pour le trimestre en cours. Le nouveau directeur général Stephen Elop devrait dès lors annoncer d’importantes mesures à l’occasion de la réunion stratégique du 11 février prochain. Nous vous tiendrons informés. En attendant, nous tablons sur un bénéfice par action de 0,5 EUR pour 2011 et 0,54 EUR pour 2012.

 

Cours au moment de l'analyse: 7,85 EUR

 

Le groupe finlandais Nokia est leader mondial des équipements télécoms; premier fabricant de téléphones portables et deuxième fournisseur d’infrastructures grâce sa co-entreprise avec Siemens.

Partagez cet article