Analyse
NYSE Arca il y a 6 ans - jeudi 17 février 2011

Les plates-formes de négociation électroniques sont devenues incontournables dans le paysage boursier.

ECN

Le paysage boursier a profondément changé ces dernières années, au gré des fusions et de l’arrivée de plates-formes de négociations électroniques. Le New York Stock Exchange (NYSE) et Euronext, par exemple, se sont donné la main voici quelques années pour former NYSE Euronext.
Les plates-formes électroniques, ou ECN pour Electronic Communication Networks, ont de leur côté fait fureur au début du siècle en raison de l’essor qu’a connu le daytrading, soit l’achat et la vente de titres au cours d’une même journée d’échanges. Ces plates-formes ont alors permis d’échanger des actions en dehors des Bourses traditionnelles comme le NYSE et le Nasdaq, avec une plus grande rapidité et moyennant des frais moins élevés, ce qui est essentiel pour les daytraders. Les Bourses traditionnelles ont dès lors vu de nombreux échanges leur échapper du fait de cette nouvelle concurrence et c’est tout logiquement que le NYSE a cherché un rapprochement et repris une des plates-formes les plus populaires en 2007, Archipelago (Arca).

Joli bébé

Depuis, NYSE Arca est devenue une plate-forme de négociation très importante : pas moins de 1 action sur 6 négociées sur les marchés financiers américains passe par ce canal. La grande spécialité d’Arca est toutefois les trackers et les fonds de placement cotés en Bourse, puisqu’elle représente de 30 à 40 % des volumes négociés de ces produits aux Etats-Unis. Si vous passez donc un ordre sur le tracker EGPT, vous le passerez en réalité sur la plate-forme de NYSE Arca. Les frais sont en principe les mêmes que sur une Bourse classique.


Partagez cet article