Analyse
Delhaize : changement de conseil il y a 6 ans - lundi 7 mars 2011

Le distributeur belge s’offre son collègue serbe Delta Maxi.

L’action est désormais correctement évaluée.
Ne vendez plus.
CONSERVEZ
.

 

Delhaize réalise son acquisition la plus importante depuis l’américain Hannaford en 2000 : celle du groupe serbe Delta Maxi, qui affiche un chiffre d’affaires de 1,35 à 1,4 milliard d’euros (contre 20,9 milliards pour Delhaize en 2010) et gère près de 450 magasins en Serbie, Bulgarie, Bosnie-Herzégovine, Monténégro et Albanie. Delhaize réduit ainsi non seulement sa dépendance aux USA (60 % des ventes en 2013, contre 70 % aujourd’hui), mais devient aussi un des leaders en Europe du sud-est, où la croissance de la distribution alimentaire atteindra 10 à 20 % ces prochaines années (soit le double de celle de la zone euro). Combinée à sa présence en Grèce et en Roumanie, cette acquisition permettra à Delhaize de toucher un marché de 55 millions d’habitants, avec 800 magasins dans sept pays. Le prix déboursé (932,5 millions) n’est certes pas donné, mais n’est pas non plus exagéré. La transaction, qui inclut la propriété immobilière de plus de la moitié des magasins et de sept centres de distribution, devrait être finalisée au 3e trimestre. Elle aura un impact positif sur le bénéfice dès 2011.

 

D’ici fin 2013, l’intégration de Delta Maxi devrait en outre générer des synergies pour plus de 16 millions d’euros (±0,16 EUR par action).

 

Cours au moment de l’analyse : 56,32 EUR

 

Le distributeur belge Delhaize exploite ±2800 magasins dans 6 pays : Belgique, Luxembourg, Grèce, Roumanie, Indonésie et enfin les USA qui assurent jusqu’ici quelque 70 % du chiffre d’affaires.

 

Partagez cet article