Analyse
Le secteur télécom il y a 6 ans - mardi 29 mars 2011

L’ensemble du secteur a profité d’un effet d’annonce. Nous confirmons notre avis positif.


L'ensemble des valeurs du secteur télécom a profité la semaine dernière de l'annonce du projet de rachat de la filiale américaine de Deutsche Telekom, numéro quatre du secteur, par le numéro deux américain AT&T pour la somme rondelette de 28 milliards d'euros.

 

Cette opération d'envergure, selon nous stratégiquement intéressante pour les deux groupes, a également soutenu le cours de Vodafone, qui détient une participation de 45 % dans le numéro deux mobile américain Verizon Wireless.

 

Cette opération relance les spéculations sur la consolidation au sein du secteur télécom, encore très fragmenté en Europe. Pour notre part, nous jugeons peu probable une annonce de ce genre dans les mois à venir, vu notamment que la plupart des opérateurs télécoms ont réitéré leur volonté de continuer à distribuer leurs liquidités excédentaires aux actionnaires. En outre, les autorités de régulation nationales se montrent réticentes à la consolidation du secteur, pour des raisons de concurrence. En Suisse, l’an passé, elles ont bloqué le rapprochement prévu entre le numéro deux et le numéro trois de la mobilophonie locale.

 

Quoi qu’il en soit, nous restons globalement positifs à l'égard du secteur, qui est sous-évalué par les Bourses et offre de jolis et récurrents dividendes (rendement brut moyen d'environ 6,5 %).

 

Nous conseillons d'acheter :
AT&T
Vodafone
Telefonica
France Telecom
Telecom Italia
Telesp (plus risquée)

 

Vous pouvez également opter pour la sicav BNP Paribas L1 Equity Europe Telecom.

 

Partagez cet article