Analyse
Opérateurs télécom : l’appel du dividende il y a 6 ans - mercredi 16 mars 2011

En dépit de performances opérationnelles sans tonalité, les opérateurs télécoms verseront en 2011 des dividendes au moins aussi élevés qu’en 2010. Le secteur reste un des plus généreux en la matière.

Avec des rendements bruts sur dividende qui frôlent pour certains les 10 %, le secteur télécom restera un des plus généreux en la matière cette année. Pour ne citer que les plus généreux, France Télécom, Telefónica et Telesp offrent ainsi un rendement brut d’environ 9 % aux cours actuels.
Ces rendements confortables, le principal attrait du secteur, ne sont pas seulement dus à des cours de Bourse globalement sous-valorisés, mais aussi et surtout à des taux de distribution des bénéfices (pay-out) généreux et qui nous paraissent soutenables.

 

Les performances boursières enregistrées en 2010 et les perspectives d’activité annoncées pour 2011 sont par contre moins positives. Chiffre d’affaires, rentabilité et bénéfices font du surplace depuis plusieurs années. Principales sources de perturbations : le secteur est à maturité en Europe, la réglementation se fait plus sévère et la concurrence se durcit (notamment de la part des câblo-opérateurs dans certains pays comme la Belgique). Et de nouveaux concurrents issus du secteur informatique comme Apple et Google menacent en outre de priver les opérateurs télécoms d’une part substantielle des profits qu’ils comptaient générer grâce au développement de l’internet mobile.

 

Les activités continuent néanmoins de générer d’abondantes liquidités. Conscients d’une certaine maturité de leur secteur, les opérateurs télécoms ont la sagesse de les rendre en grande partie à leurs actionnaires (après une cure de désendettement) plutôt que d’investir dans de nouveaux projets aux perspectives de rentabilité douteuses. Rappelons-nous qu’il y a une dizaine d’années, des acquisitions surpayées et des enchères astronomiques pour les licences mobiles 3G ont failli mener certains à la faillite.

 

Globalement, le secteur est bon marché selon nous.

 

Nous vous conseillons d’acheter :

Vodafone

Telefónica

France Télécom

Telecom Italia

AT&T

Telesp

 

Si vous préférez une sicav : BNP Paribas L1 Equity Europe Telecom

 

Partagez cet article