Analyse
Petites capitalisations : plus intéressantes que les grandes actions ? il y a 6 ans - mercredi 27 avril 2011

Les rendements des petites sociétés cotées en Bourse sont-ils souvent supérieurs à ceux des grandes firmes ?

Depuis la sortie de crise, en mars 2009, le Russell 2000, l’indice des petites et moyennes capitalisations américaines, a enregistré un rendement de 140 %, contre respectivement 93 % et 86 % pour le S&P 500 et le Dow Jones, deux indices abritant les grosses capitalisations boursières américaines.

Cette surperformance, souvent observée au lendemain d’une récession, tient au fait que les petites entreprises présentent une structure plus souple, qui leur permet d’être plus réactives lorsque la reprise s’installe. Elles affichent ainsi des taux de croissance des ventes et des bénéfices supérieurs à ceux des sociétés fortement capitalisées. Faut-il dès lors privilégier les petites capitalisations en portefeuille ? Non ! S’il est vrai qu’à (très) long terme, elles font mieux que leurs grandes sœurs, leur surperformance va de pair avec un risque de placement accru. Et ce sont les investisseurs qui doivent gérer ces risques, en s’accommodant de cours plus volatils ou d’une moins bonne liquidité. En outre, autant les petites sociétés sont bien positionnées en cas de reprise, autant leur petite taille les fragilise lorsque la conjoncture se retourne. Aussi, à l’heure où reviennent les incertitudes sur la croissance de l’économie mondiale, un retournement de tendance pourrait se dessiner au détriment des petites valeurs, d’autant qu’elles sont actuellement assez largement valorisées par rapport aux grosses capitalisations.

Mais cela ne veut pas dire qu’il faut négliger les « small caps » dans son portefeuille. Si elles sont favorablement valorisées, même sur un marché surévalué, les petites capitalisations peuvent constituer un placement intéressant. A condition de ne pas les surpondérer (maximum 20 % du portefeuille) et de vous engager à long terme, vous n’avez rien à craindre d’un éventuel environnement moins favorable aux petites sociétés. Nous vous conseillons (entre autres) China Medical Technologies, Exmar, US Ecology ou encore Deceuninck.

 

Partagez cet article