Analyse
CS Groupe : changement de conseil il y a 6 ans - mercredi 4 mai 2011

Le résultat trimestriel du Crédit Suisse nous conduit à réduire nos prévisions de bénéfice 2011 et 2012.

L'action est devenue trop chère
VENDEZ, même si vous essuyez une perte.

 

Le résultat trimestriel est certes un peu meilleur que prévu, grâce à la banque d'investissement, dont les revenus ne baissent que de 6 % par rapport à un an plus tôt, plaçant ainsi CS dans la moyenne du secteur.
Mais en banque privée, le résultat est un peu décevant. Alors que la collecte de capitaux bondit de 8 % (excellent niveau), la marge continue de reculer (nous tablons sur une remontée dans la seconde moitié de l'année). 
La solidité de la banque est bien sûr renforcée par le niveau de bénéfice dégagé en début d'année. Mais compte tenu de la volatilité des profits en banque d'investissement, nous ne sommes pas entièrement rassurés quant à la capacité de la banque à atteindre le niveau de fonds propres exigé par les autorités de contrôles. Nous maintenons donc une prévision de dividende très prudente pour 2013. 
Au final, nous réduisons nos prévisions de bénéfice par action à 3,90 CHF pour 2011 (contre 4,20 auparavant) et à 4,50 CHF pour 2012 (contre 4,70). Sur la base de ces chiffres revus en baisse, l'action ne présente plus de potentiel de rebond à moyen terme.

 

Cours au moment de l'analyse : 38,15 CHF

 

Le CS Groupe (Crédit Suisse) est le deuxième groupe bancaire suisse, constitué autour de trois piliers : investment banking (placement de valeurs mobilières et financement d'entreprises), private banking (conseil en placements et gestion de fortune) et gestion d'actifs.

 

Partagez cet article