Analyse
La semaine en Bourse il y a 6 ans - lundi 23 mai 2011

Les investisseurs continuent d’hésiter sur l’attitude à prendre. En dépit de bons chiffres sur le front de l’emploi, les indicateurs sur la santé de l’économie américaine n’affichent toujours pas de direction claire.

• Si globalement, les Bourses ne sont pas surévaluées et les derniers résultats de sociétés sont de très bonne facture, les indicateurs sur la santé de l’économie américaine n’affichent toujours pas de direction claire. Les chiffres sur le front de l’emploi sont bons, mais la situation reste critique dans l’immobilier.
Pas étonnant dès lors que la Réserve fédérale américaine ne soit pas pressée de relever le loyer de l’argent ces prochains mois.

• Côté entreprises, les investisseurs n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent la semaine passée. Seule publication majeure, les résultats du 2ème trimestre du géant de l’informatique Hewlett-Packard (-11 %) qui a revu à la baisse ses prévisions pour le reste de l’année.

• Les marchés américains ont terminé sur une légère baisse (S&P 500 : -0,3 % et Nasdaq : -0,9 %). Les marchés européens s’en tirent à peine mieux, avec un indice Europe Stoxx 50 stable. Milan, Amsterdam et Bruxelles ont cédé respectivement 2,4 %, 1,9 % et 0,4%. La situation reste tendue sur la question de la dette grecque, certains pays européens n’hésitant plus à demander ouvertement une restructuration de la dette grecque et donc une mise à contribution des détenteurs de la dette. Concernées au premier plan, les banques européennes ont perdu 1,4 %. En quête de bonnes affaires, les investisseurs se sont tournés vers les matières premières (+1,5 %) et le pétrole (+0,5 %). Le secteur des semi-conducteurs a perdu 1,9 % après que la banque d'affaires Goldman Sachs a revu à la baisse son objectif de cours sur Intel (-0,8 %, achetez).

 

Et vos placements ?

Vu les valorisations intéressantes du dollar et de la Bourse, les actions américaines restent une de nos diversifications favorites. Vous pouvez toujours acheter les sicav d’actions KBC Index United States et SSgA US Index Equity, de même que la sicav cotée en Bourse d’Amsterdam Columbia Securities (NL0000440709)

 

Vu le potentiel élevé de la Russie, les sicav d’actions BNPP L1 Equity Russia, Parvest Equity Russia et Pictet Russian Equity P EUR restent intéressantes.

Par contre, la cherté de la Bourse nippone exclut tout investissement en actions japonaises.

Partagez cet article