Analyse
Les Bourses en avril : le calme avant la tempête ? il y a 6 ans - lundi 2 mai 2011

Pour l’investisseur en euro, le rendement engrangé en avril sur les Bourses mondiales est légèrement négatif.

En euro, le rendement moyen des Bourses mondiales en avril a été de -0,5 %. Depuis le début de l’année, l’appréciation généralisée de l’euro a pesé sur le rendement, entraînant une perte de 2 % sur les marchés mondiaux, alors qu’en devises locales, la plupart des Bourses offrent des rendements positifs.

 

Volatilité étrangement faible

Malgré les nuages qui s’amoncèlent, la volatilité des cours reste étrangement faible. Alors que les problèmes sur les dettes souveraines s’aggravent et que le rating AAA des Etats-Unis pourrait être remis en cause, le secteur financier ne semble pas déstabilisé.
En Europe (+2 %), à l’approche des stress tests de juin, le FMI vient pourtant de stigmatiser la faiblesse et les vulnérabilités structurelles persistantes du système.
Aux Etats-Unis (-3,8 %), les résultats trimestriels en recul des ténors du secteur ont pesé sur la tendance.

 

Les Bourses mondiales en un clin d’oeil (29/04/11)
Bourse de (1)
Evolution (%) sur (2)
P/E
(3)
1 mois
1 an
5 ans
Europe
2.4
13.1
0.2
11.7
Zone euro
3.0
13.1
-0.8
11.7
Belgique
3.4
11.8
-3.4
13.9
Pays-Bas
-1.2
6.7
-1.5
11.6
Allemagne
4.9
23.0
3.3
12.0
France
3.1
12.7
-0.1
11.6
Grande-Bretagne
2.6
10.3
-0.8
10.8
Suisse
4.0
15.2
3.5
13.1
Italie
3.6
9.9
-4.8
11.2
Espagne
3.4
11.9
0.2
10.5
Portugal
-0.8
6.7
-2.0
13.1
Etats-Unis
-1.5
5.8
0.3
13.5
Canada
-2.8
11.9
5.7
19.2
Australie
1.0
10.4
7.5
15.9
Japon
-3.7
-7.8
-8.0
14.1
Brésil
-4.7
1.1
13.7
12.4
Europe de l’Est
-1.4
12.4
-0.1
10.7
Inde
-3.6
-6.7
7.0
21.1
Hong-Kong
-1.4
5.5
6.3
13.2

(1) Indices return Datastream; (2) En euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels)

 

Résultats séduisants

Outre le caractère correctement évalué des Bourses, le regain d’activité dans les fusions et acquisitions (+28,9 % au premier trimestre) et l’assurance de liquidités abondantes pour une période prolongée, les investisseurs ont été séduits par les résultats des sociétés. Sur le premier trimestre, 70 % des sociétés qui ont déjà publié leurs résultats ont affiché des prestations supérieures aux attentes. C’est le cas d’Intel (+14,7 %), IBM (+4,6 %) et Bekaert (+5 %). Et les perspectives sont aussi réjouissantes. D’ores et déjà, une année 2011 record s’annonce pour Umicore (+10,7 %), UPS (+0,9 %), Johnson Controls (-1,4 %), DuPont (+3,3 %)…
Si l’on excepte le Japon, où le séisme a incité les marchés à revoir fortement leurs attentes à la baisse, les croissances bénéficiaires attendues dans le monde en 2011 devraient rester soutenues (+15,1 % en moyenne). Les dividendes distribués, généralement en forte hausse, ont aussi séduit.

 

Pharma en vedette

Alors que beaucoup d’indicateurs économiques semblent plafonner, c’est le secteur pharmaceutique, peu sensible à la santé de l’économie et traditionnel secteur refuge, qui affiche l’une des meilleures performances en avril. Si 2012 s’annonce être la pire année en termes de perte de brevets, le secteur n’en reste pas moins faiblement valorisé. Nous achetons toujours Novartis (+3,1 %), Abbott Laboratories (+6,1 %), GlaxoSmithKline (+9,7 %), et Roche GS (+6,9 %).

 

Les secteurs mondiaux en un clin d’oeil (29/04/11)
Secteurs
(indices mondiaux) (1)
Evolution (%) sur (2)
P/E
(3)
1 mois
1 an
5 ans
Financier
-1.3
0.8
-5.2
13.2
Biens de consommation
1.3
12.0
4.8
14.9
Alimentation et boissons
1.5
11.8
8.9
13.9
Distribution
1.5
5.0
3.0
18.0
Santé & pharmacie
2.2
5.3
1.6
17.3
Pétrole & gaz
-2.6
14.9
3.4
14.5
Serv. Aux collectivités
-0.5
-0.6
1.8
13.5
Chimie
3.1
30.7
12.1
17.0
Automobile
2.0
19.5
1.4
12.0
Sidérurgie, non-ferreux
-2.6
8.8
7.2
15.8
Construction
-0.4
6.8
-0.5
16.7
Immobilier
-0.4
8.1
-1.9
13.9
Industries, services div.
-0.2
12.6
2.7
16.2
Médias
-0.3
9.8
-0.2
18.6
Voyages & loisirs
0.3
6.3
-0.6
18.1
Opérateurs télécom
-1.0
12.0
4.7
12.0
Haute technologie
-1.3
2.2
1.4
16.8

(1) Indices return Datastream; (2) en euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

Partagez cet article