Analyse
Qiagen en quête de relais de croissance il y a 6 ans - mercredi 4 mai 2011

La crise économique a essoufflé la croissance.

En quête de nouveaux relais, Qiagen pourrait payer trop cher des acquisitions.
Le cours n'en tient pas assez compte. Action chère.
VENDEZ.

 

Au premier trimestre comme au précédent, l'activité s'est essoufflée (-2 % hors effet de change). Les ventes de tests de dépistage du virus HPV (responsable du cancer du col de l'utérus) ne tirent plus la croissance. Certes, le ralentissement est aussi dû en partie aux évènements au Japon et en Afrique. Mais c'est surtout la crise économique et le recul qu'elle induit sur le nombre de consultations médicales qui pèsent sur les ventes de ce test. Et des concurrents s'immiscent : Roche a obtenu l'autorisation pour son test ; Abbott et GenProbe devraient suivre. Si le test de Qiagen restera la référence, sa croissance souffrira (pertes de parts de marché, pression sur les prix).

 

Dès lors à la recherche de nouveaux relais, Qiagen a déjà acquis l'entreprise australienne Cellestis. Un achat justifié sur le plan stratégique, puisqu'il offre à Qiagen une plate-forme technologique prometteuse (détection précoce de certaines pathologies) et un portefeuille de tests de dépistage des maladies infectieuses, qui bénéficiera de la force de son réseau de distribution. Mais le prix payé (355 millions de dollars US) nous semble élevé.

 

Nous prévoyons un bénéfice par action de 0,76 EUR en 2011 et de 0,80 EUR en 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 14,83 EUR

 

Qiagen est un groupe allemand spécialisé dans la production d’outils de préparation des échantillons pour la recherche génétique. Ses produits (trousses de préparation et automates) sont vendus aux entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques ainsi qu’au centre de recherche académique. Qiagen est également présent sur le marché du diagnostic moléculaire.

 

Partagez cet article