Analyse
Telenet : le moteur de croissance a des ratés il y a 7 ans - mercredi 4 mai 2011

Après un premier trimestre moyen, le groupe ajuste ses prévisions.

Malgré la bonne rétribution de l'actionnaire, nous sommes peu enthousiastes pour l'avenir (libéralisation du câble(?), concurrence acerbe, marché saturé, dette).
Titre correctement évalué.
CONSERVEZ.

 

Au premier trimestre, le chiffre d'affaires a gagné 4,6 % et le bénéfice opérationnel 2,6 %, mais l'enrôlement de nouveaux clients a été moindre que d'habitude à cette période. Pour la télévision numérique, c'est la croissance la plus faible depuis l'été 2008. La mobilophonie a aussi été médiocre. Telenet souffre du recul des dépenses de consommation et de la concurrence. Le revenu mensuel par client a cependant un peu grimpé. Si le bénéfice gagne 221,8 % (0,38 EUR par action), c'est quasi uniquement grâce aux profits sur les instruments de couverture de taux.

 

Pour l'ensemble de 2011, le groupe table sur une légère hausse de la marge opérationnelle avant amortissements et sur une hausse du chiffre d'affaires limitée à 5,5 % (contre 6 auparavant, pour des raisons comptables). Nous relevons notre prévision de bénéfice par action 2011 à 1,09 EUR (contre 1,05 auparavant) mais réduisons celle pour 2012 à 1,08 EUR (contre 1,21).

 

En outre, selon certaines sources, Telenet serait en lice pour une licence GSM propre (jusqu'ici, il est en partenariat avec Mobistar). Enfin, l'assemblée générale a approuvé la réduction de capital : la distribution (4,50 EUR net par action) commencera au plus tard début août.

 

Cours au moment de l'analyse : 33,05 EUR

 

Principal concurrent de Belgacom, Telenet propose des services de télévision câblée, de télévision numérique interactive, d’internet à large bande, de téléphonie et de mobilophonie aux particuliers, en Flandre et sur une partie du territoire bruxellois.
Les entreprises peuvent par ailleurs aussi faire usage de plusieurs services de communication de Telenet dans toute la Belgique et au Luxembourg.

 

Partagez cet article