Analyse
Wolters Kluwer : croissance anémique des ventes il y a 7 ans - vendredi 27 mai 2011

La sous-performance constante des activités du groupe par rapport à ses concurrents, depuis des années, nous inquiète.

L'action est chère.
VENDEZ.

 

En 2010, les ventes ont augmenté de 4 %. Hors acquisitions, la croissance n'a toutefois été que de 0,3 %, sous-performant la moyenne du secteur, comme ce fût systématiquement le cas ces dernières années. Certes, si l'on excepte les activités juridiques (42 % des ventes), la croissance a été un peu plus soutenue en fin d'année, et la tendance semble s'être poursuivie au 1er trimestre. Mais bien que le marché soit bien mieux orienté aujourd'hui, la croissance des ventes (hors acquisitions) ne dépassera pas, selon nos estimations, 3 % en 2011. Wolters Kluwer bénéfice d'un haut taux de fidélité de ses clients et les abonnements représentent 72 % de ses ventes, mais les nouveaux produits semblent avoir du mal à convaincre. Le groupe reste confiant dans sa capacité à encore légèrement augmenter ses marges, toujours un peu inférieures à celles du secteur (réduction de coûts, poursuite de la migration vers les produits électroniques plus rentables,…), mais cette année, l'effet sur le bénéfice risque d'être en grande partie compensé par le taux de taxation plus élevé, les frais de restructuration et la faiblesse du dollar (52 % des ventes). Au final, nous tablons sur un bénéfice par action de 1,02 EUR en 2011, dans le bas de la fourchette objectif du groupe.

 

Cours au moment de l'analyse : 15,605 EUR

 

L’éditeur néerlandais Wolters Kluwer Editeur se classe parmi les leaders mondiaux des produits à usage professionnel, spécialisé dans les éditions médicales, scientifiques et financières et présent dans 26 pays, en particulier en Europe, aux USA et dans la zone Asie-Pacifique.

 

Partagez cet article