Analyse
Allianz table sur une baisse de rentabilité il y a 6 ans - mercredi 1 juin 2011

Les inquiétudes sur la croissance économique et la crise de la dette souveraine font reculer les rendements obligataires européens.

La rentabilité d'Allianz va en souffrir. L' action est correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Le résultat du premier trimestre est sans relief, conformément à nos attentes.

Par rapport à un an plus tôt, le revenu baisse de 2 % et le bénéfice net de 43 % (à 915 millions d'euros), pénalisé par les coûts liés aux catastrophes naturelles (737 millions). Le résultat opérationnel est aussi sans grande surprise. Celui de l'assurance non-vie perd 6 %. La concurrence empêche de relever substantiellement le niveau des primes et la situation économique contraint les entreprises clientes à revoir leurs polices d'assurance.

Dans la gestion d'actifs en revanche, le groupe peut s'enorgueillir de très bons résultats : commissions et actifs gérés sont en hausse.

Les inquiétudes actuelles sur l'orientation des Bourses risquent toutefois de noircir le tableau, au moins pour le deuxième trimestre. La baisse des rendements obligataires mettra aussi la rentabilité sous pression.

Mais l'objectif de bénéfice opérationnel 2011 visé par le groupe (8 milliards d'euros) reste selon nous prudent.
Nous tablons sur un bénéfice par action de 10,50 EUR en 2011 et de 12 EUR en 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 96,22 EUR

 

Allianz est un assureur allemand actif dans l’assurance-vie et l’assurance non-vie au niveau mondial. Il Détient une participation de 13,8% dans la banque Commerzbank (en difficulté) depuis le début 2009. Son périmètre englobe Euler Hermes, n°1 mondial de l’assurance crédit

 

Partagez cet article