Analyse
Amerigo Resources : petit mais efficace il y a 6 ans - mercredi 15 juin 2011

Les succès opérationnels d’Amerigo lui ont permis de se désendetter complètement, tout en maintenant un dividende élevé.

   A son niveau actuel, l’action est bon marché et dispose de bonnes perspectives de croissance.

   Code ISIN : CA03074G1090
   ACHETEZ.



Amerigo Resources est un groupe canadien spécialisé à l’origine dans l’extraction du cuivre et du molybdène (= métal de transition et sous-produit du cuivre) au Chili, dans l’une des plus grandes réserves au monde. Depuis 2003, il est tourné vers le traitement des résidus (= cuivre moins concentré ; une activité devenue rentable depuis l’envolée du prix du cuivre) ainsi que le recyclage à travers sa filiale MVC. Dans ce milieu de géants, dominé par Rio Tinto et ses 50 milliards USD de capitalisation, Amerigo reste de taille modeste (moins de 200 millions).

Le Chili est le premier producteur mondial de cuivre. La propriété des sous-sols revient à la société publique Codelco. En cas de manque de main-d’œuvre qualifiée ou d’infrastructures, l’exploitation des résidus peut être confiée à quelques rares entreprises en fonction des besoins et de la demande. Amerigo Resources en fait partie. Les deux entreprises sont liées par une autorisation d’exploiter de 30 ans délivrée par le gouvernement (encore valable une dizaine d’années). Certes contraint en matière de production – les volumes pouvant être revus à la baisse comme lors du tremblement de terre de 2010 –, le groupe bénéficie toutefois de la tendance favorable des prix du cuivre. Il est en effet payé sur la quantité produite au prix de marché. Amerigo continue à investir massivement (+13 % en 2011) dans ses capacités de traitement. Un bon point selon nous car cela permet d’augmenter l’offre sans attendre les autorisations liées à l’ouverture d’une nouvelle mine. Le traitement de résidus permet ainsi de mieux valoriser l’ensemble de la mine. Ses succès opérationnels lui ont permis de se désendetter complètement, tout en maintenant un niveau de rémunération à l’actionnaire élevé (plus de 5 % de rendement brut).

Pour 2011 et 2012, nous tablons sur un bénéfice par action de 0,146 CAD et 0,195 CAD.

 

Cours au moment de l’analyse : 0,99 CAD

 

Partagez cet article