Analyse
STMicroelectronics : nouveau changement de conseil il y a 6 ans - vendredi 24 juin 2011

Le recul du cours depuis notre conseil de vente en janvier dépasse les 20 %.

Une sanction exagérée selon nous.
ACHETEZ.

 

Les difficultés de l'équipementier télécoms Nokia, gros client du groupe, et le récent avertissement sur résultats du fabricant de puces américain Texas Instruments pèsent lourdement sur le cours de STMicroelectronics depuis janvier. Une défiance qui nous semble exagérée, l'action nous apparaissant bon marché en regard de prévisions bénéficiaires prudentes. Si la coentreprise ST-Ericsson (30 % du chiffre d'affaires), en perte et active dans les puces pour téléphones sans fil, devrait encore connaître plusieurs trimestres difficiles en raison, e.a., d'une forte baisse de la demande de Nokia, les autres activités comme les puces pour l'automobile, l'industrie et les biens de consommation sont bien orientées. Et les mesures de restructuration, comme la cession d'actifs peu rentables et l'externalisation croissante de la fabrication de puces en Asie, devraient soutenir la rentabilité, toujours bien en deçà de celle de ses principaux rivaux. L'annonce en mars d'une augmentation sensible du dividende à 0,4 USD (0,28 EUR) au titre de 2011 est du reste rassurante quant à la faculté du groupe à mener à bien son redressement. Avec un rendement de dividende brut de plus de 3 % au cours actuel, le groupe est un des plus généreux du secteur en la matière. Nous tablons sur un bénéfice par action de 0,58 EUR en 2011 et 0,61 EUR en 2012.

 

Cours au moment de l'analyse : 6,527 EUR

 

Stmicroelectronics est le premier fabricant européen de semi-conducteurs et le sixième mondial ; il écoule ses produits dans des secteurs très variés : télécoms (38 %), PC (17 %), grand public (16 %), automobile (15 %), industrie (14 %).

 

Partagez cet article