Analyse
Les Bourses ont accéléré leur chute en juin il y a 6 ans - vendredi 1 juillet 2011

Sur les six premiers mois de l'année, la perte boursière atteint 3,7 % pour l'investisseur en euro. Seule la zone euro garde la tête hors de l'eau.

S’il ne convient pas d’abandonner les Bourses qui restent intéressantes, l’horizon reste bouché et l’été s’annonce volatil, au gré des publications de résultats d’entreprises qui débuteront mi-juillet. Vu le climat incertain, bon nombre de sociétés qui avaient prévu leur introduction en Bourse ont d’ailleurs préféré reporter leurs projets (22 en Europe !).

 

Sur les six premiers mois de l’année, la perte boursière pour l’investisseur en EUR atteint 3,7 %. Seule la zone euro (+3,6 %) garde la tête hors de l’eau grâce aux bonnes prestations de l’Allemagne (+4,8 %), tirée par son industrie qui continue à profiter du développement des marchés émergents et à la très volatile Espagne (+10,1 %). La Belgique (-0,8 %), de son côté, limite les dégâts, malgré le recul des poids lourds AB Inbev (-6,5 %), Colruyt (-9,3 %), Dexia (-12,8 %), GDF Suez (-6 %). A l’exception de GDF Suez (achetez), ces actions restent trop chères selon nous.

 

Au niveau sectoriel, parmi les valeurs cycliques, seuls l’industrie chimique (+2 % sur six mois) et l’automobile (+1,6 %) gardent la tête hors de l’eau. Le recul moins sévère que prévu du marché européen après l’abandon des primes à la casse a profité aux constructeurs européens (+11,5 %), par ailleurs très bien positionnés sur les marchés émergents. Les autres valeurs cycliques sensibles aux perspectives économiques et à la consommation affichent toutes des reculs prononcés : -12,4 % pour la sidérurgie et les non-ferreux, -6,2 % pour les voyages et loisirs, -7,4 % pour les technologiques, -2,8 % pour les matériaux de construction. Sans surprise, vu les doutes sur la vigueur de la croissance, ce sont les secteurs les plus défensifs qui performent « le mieux » à l’instar des télécoms (-0,9 %) ou de l’alimentation et boissons (-0,4 %), la palme revenant à la pharmacie (+2,5 %). Ce sont eux qui, pour l’heure, vu leur valorisation relativement bon marché, recèlent le plus d’opportunités.

 

 

Les Bourses mondiales en un clin d’oeil (30/06/11)
Bourse de (1)
Evolution (%) sur (2)
P/E
(3)
1 mois
1 an
5 ans
Europe
-2.6
16.4
0.5
11.7
Zone euro
-1.2
18.1
-0.4
11.6
Belgique
-3.6
9.6
-3.8
17.7
Pays-Bas
-3.1
9.9
-1.3
11.3
Allemagne
1.0
24.6
4.3
12.0
France
-0.5
21.2
0.6
11.6
Grande-Bretagne
-4.0
12.9
-0.9
11.1
Suisse
-4.8
13.8
4.5
12.7
Italie
-3.8
11.5
-5.6
10.5
Espagne
-1.2
20.4
-0.1
9.9
Portugal
-1.4
9.2
-1.5
13.1
Etats-Unis
-2.5
11.1
1.1
13.0
Canada
-4.0
12.1
6.0
17.4
Australie
-2.6
19.2
7.9
14.6
Japon
1.1
-4.3
-5.7
14.6
Brésil
-0.5
5.9
16.4
11.7
Europe de l’Est
-1.3
15.8
1.8
9.5
Inde
0.2
-11.9
10.9
19.7
Hong-Kong
-4.4
0.7
6.9
12.6

(1) Indices return Datastream; (2) En euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

 

Les secteurs mondiaux en un clin d’oeil (30/06/11)
Secteurs
(indices mondiaux) (1)
Evolution (%) sur (2)
P/E
(3)
1 mois
1 an
5 ans
Financier
-3.1
2.9
-4.6
12.1
Biens de consommation
-0.6
13.9
6.7
14.4
Alimentation et boissons
-1.0
11.5
9.8
13.5
Distribution
-2.2
10.6
4.2
17.6
Santé & pharmacie
-2.4
8.2
2.9
17.2
Pétrole & gaz
-3.1
18.2
3.5
13.0
Serv. Aux collectivités
-0.7
0.4
2.2
13.7
Chimie
-1.9
35.1
13.1
14.8
Automobile
2.1
27.0
4.5
11.4
Sidérurgie, non ferreux
-3.0
12.8
7.7
14.0
Construction
-1.9
11.9
0.9
15.6
Immobilier
-3.3
10.0
-1.2
13.1
Industries, services div.
-1.7
16.4
3.8
15.8
Médias
-1.9
15.1
0.3
17.4
Voyages & loisirs
-1.4
10.7
0.7
18.2
Opérateurs télécom
-1.4
9.2
5.8
11.8
Haute technologie
-4.0
5.8
2.9
15.3

(1) Indices return Datastream; (2) en euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

Partagez cet article