Analyse
Autonomy : OPA par Hewlett-Packard il y a 6 ans - vendredi 19 août 2011

Le sort du spécialiste britannique du logiciel semble joué depuis jeudi soir.

L'américain Hewlett-Packard, qui réalise une profonde restructuration, pour sortir de l'activité PC, trop faiblement rentable (surtout depuis l'arrivée des tablettes informatiques où il ne peut rivaliser avec Apple), et se concentrer sur les services et les logiciels, lance une offre d'acquisition sur Autonomy.
Acceptez l'offre lorsqu'elle vous sera soumise.


En ces temps troublés, l'offre faite aux actionnaires d'Autonomy (2550 pence par action) nous semble très généreuse, compte tenu des perspectives bénéficiaires modérées du britannique à moyen terme. Il s’agit en effet d’une prime de près de 80 % par rapport au cours de clôture précédent (et de 50 % par rapport à la moyenne sur 3 mois). A ce niveau, il nous semble peu probable qu'un concurrent fasse mieux. L'action Autonomy, jusqu'alors correctement évaluée, nous semble dorénavant chère. Nous ne vous conseillons pas d’investir dans HP (la transition dans laquelle s'engage le groupe américain, dont les résultats trimestriels ont déçu, nous semble périlleuse, même si le groupe connaît bien le secteur des logiciels, dont le directeur général provient de chez l'éditeur allemand de logiciels d'entreprise SAP).

Dans le secteur, préférez Intel, CSC, STMicroelectronics ou TriQuint; si vous désirez rester sur une valeur britannique, optez pour Sage Group.

Si vous possédez des actions Autonomy, rien ne presse. Ce vendredi 18, l'action cotait quelques pourcents au-dessous du niveau de l'offre, les investisseurs ne pouvant totalement exclure un échec de l'opération, conditionnée à une acceptation à 75 % par les actionnaires.

Selon nous, il ne devrait en outre pas y avoir de résistance politique significative en Grande-Bretagne.


Cours au moment de l’analyse : 2497 pence


Autonomy est une entreprise britannique active sur le marché des logiciels d’infrastructure d’entreprises. Ses logiciels permettent notamment d’automatiser intégralement le processus de gestion du contenu informatif quelque soit le support utilisé (textes, feuilles de calcul, vidéo, voix …).

Partagez cet article