Analyse
CMB : tarifs du fret de vrac toujours sous pression il y a 6 ans - lundi 1 août 2011

Une fois de plus l'armateur belge aura été sauvé par ses contrats précédemment conclus.

Action correctement évaluée.
Conservez.

 

Au premier semestre, malgré des tarifs de fret divisés par plus de cinq, le groupe est parvenu a enregistrer un résultat plus ou moins stable (si on ne tient pas compte des importantes pertes de changes non réalisées sur le dollar et de la plus-value engrangée en 2010 sur la vente de deux bateaux).

 

Malgré la demande importante de transport de matières premières, le niveau toujours élevé des commandes aux chantier navals (l’équivalent de 43 % de la flotte mondiale actuellement en service !) va continuer à peser sur les tarifs et donc sur les prix de reventes potentiels des bateaux.

 

Compte tenu d’une baisse de 15 à 20 % des prix sur le marché de l’occasion depuis le début de l’année, nous estimons que la valeur intrinsèque de CMB n'est que très légèrement au-dessus de son cours actuel.

 

Cours au moment de l'analyse : 17,64 EUR

 

CMB est un transporteur maritime belge de vrac sec, au travers de sa filiale Bocimar. Via ASL détenu à 51 %, il est également actif dans le transport aérien (cargo, passagers, leasing; 8 % du bénéfice ).

 

 

 

Partagez cet article