Analyse
La semaine en Bourse il y a 6 ans - lundi 29 août 2011

Après l'hémorragie des dernières semaines, les Bourses occidentales ont repris leur souffle la semaine passée.


• Plombées par les craintes sur le secteur financier, les Bourses européennes sont restées à la traîne la semaine passée. Le Stoxx Europe 50 n’a gagné que 0,9 %, même si Bruxelles a engrangé 2,5 %. Par contre, portés par les déclarations du président de la Fed, les indices américains ont clôturé en nette hausse, à l’instar du S&P 500 américain (+4,7 %) et du Nasdaq (+5,9 %). La marge de manœuvre que Bernanke se laisse pour intervenir si nécessaire a suffi à redonner un peu le moral aux investisseurs américains.


• Les quelques entreprises de premier plan ayant publié des résultats ont vu leur cours s’apprécier, à l’image de WPP (+4,2 %), Diageo (+7,2 %, conservez) ou Crédit Agricole (+4,8 %). Après un début de semaine dans le vert, les banques européennes sont elles restées stables. Le secteur est rattrapé par les craintes sur l’accès aux liquidités, dont certaines banques pourraient manquer si la crise de confiance dans le système bancaire venait à s'aggraver.


• La fin du régime Kadhafi et les anticipations d’un retour à la normale pour Eni (+4,8 % ; 15 % de sa production en Libye) et Total (+1,6 % ; 3 %) ont permis au secteur pétrolier de démarrer la semaine sur une note très positive, avant de reculer. Nous restons positifs sur le secteur. Nos favorites sont Royal Dutch (+2,3 %) et Chevron (+3,8 %). BP (-0,9 %) et Repsol (+2,1 %) sont des alternatives intéressantes.

 


• Avec un gain de 7,7 %, Apple a bien négocié le départ, attendu, de Steve Jobs de la direction. L’héritage reste lourd à porter pour la nouvelle direction. L'action est chère. Vendez.

Partagez cet article