Analyse
BNP Paribas / Société Genérale : deux banques en difficultés il y a 6 ans - mercredi 14 septembre 2011


Les craintes de faillite sont exagérées.

Mais la situation se dégraderait si les liquidités nécessaires à l'activité venaient à se tarir. Actions risquées.
CONSERVEZ.

 

La situation se détériore pour BNP Paribas et Société Générale, la méfiance des prêteurs induisant depuis plusieurs semaines des difficultés de financement. Nous ne croyons pas à un assèchement total des liquidités, débouchant sur une faillite, mais la situation est sérieuse. Et Société Générale est plus mal placée encore que BNP Paribas. Pour rendre confiance, toutes deux vont réduire leur taille sur les activités les plus consommatrices de fonds propres et de liquidités. Mais la crise actuelle ne les aidera pas à tirer un bon prix de telles cessions. Et il est indéniable que les capitaux qu'elles empruntent maintenant sont plus chers qu'il y a quelques mois, ce qui pénalisera le résultat semestriel de leur banque d'investissement. Une épine de plus dans le pied de Société Générale, trop confiante dans sa capacité à générer assez de profits pour atteindre ses objectifs de fonds propres. Augmentation de capital et baisse du dividende restent envisageables. En ce qui concerne l'exposition de ces banques à la Grèce, elle nous semble gérable. Si une décote de 50 % devait être comptabilisée sur les titres grecs détenus, l'impact sur les fonds propres serait de ±1 % pour Société Générale et de 3 % pour BNP Paribas. Chez cette dernière cependant, l'Italie est la véritable menace.

 

Cours au moment de l'analyse : 27,48 / 17,15 EUR

 
La banque française Société Générale assure son expansion internationale en mettant l'accent sur la banque de détail et les services financiers spécialisés.

 

BNP PARIBAS, Banque universelle à fort ancrage français. Développe sa banque de détail et des services spécialisés à l’étranger.

 

Partagez cet article