Analyse
Gardez la tête froide il y a 6 ans - mercredi 14 septembre 2011

Si la crise actuelle touche surtout le secteur bancaire, elle éclabousse une grande partie des autres valeurs boursières. Comment réagir ? Sans pour autant paniquer, certaines mesures peuvent être nécessaires.

 

Pas de panique ! C’est sans aucun doute un conseil toujours valable quand on possède des avoirs en Bourse. Les situations de crise sont rarement des moments pendant lesquels il faut vendre à tout prix. Car on risque de la sorte de se débarrasser à un très mauvais moment de valeurs gardant des qualités mais momentanément exagérément pénalisées.

Mais c’est certes plus que jamais l’occasion d’assurer à son portefeuille une suffisante diversification, garante en toute circonstance d’un plus faible danger (répartir dans un nombre suffisant d’actions, de sicav, de divers secteurs, pays, régions…). Et c’est aussi le moment d’accorder un poids plus important aux secteurs plus défensifs. On réduira ainsi la présence dans des secteurs sensibles à la conjoncture, comme l’industrie, la haute technologie, les matières premières, et, en l’occurrence le secteur financier et on se tournera un peu plus que d’habitude vers les secteurs qui résistent plutôt mieux, quoi qu’il arrive, comme la pharmacie, l’alimentation, les services aux collectivités…

Notre rubrique notre Stratégie permet ainsi à nos lecteurs d’être orienté vers des répartitions de portefeuille correspondant au degré de risque qu’ils acceptent et à la durée prévue de leur investissement.

Partagez cet article