Analyse
Omega Pharma : l’importance d’une bonne gouvernance… il y a 6 ans - mercredi 14 septembre 2011

Officialisée le 2 septembre, l’offre lancée sur Omega Pharma par son actionnaire majoritaire a provoqué une levée de boucliers d’investisseurs institutionnels, estimant le prix proposé insuffisant.

Action correctement évaluée.
CONSERVEZ.

 

Pour toute une série de raisons déjà exposées, nous n’avons jamais pensé qu’une offre du CEO Marc Coucke et de son holding de contrôle Couckinvest (30,01 % des actions) se ferait aux multiples communément observés dans les rachats d’entreprises semblables, menés ces dernières années par une industrie pharmaceutique gorgée de cash. De plus, par rapport au cours en vigueur à la veille des premières rumeurs fin mai, la prime offerte atteint encore 12,6 %. Dans le même temps, le secteur pharma perdait 7 % en Europe et le Bel20 20,3 % ! Enfin, il ne faut pas se leurrer, malgré les justifications officielles, l’OPA résulte avant tout d’une démarche opportuniste d’un patron-actionnaire dans un contexte boursier dépressif, permettant des achats à meilleur compte. L’offre nous paraît donc correcte, ni plus ni moins. A moins d’une très hypothétique contre-offre amicale, les actionnaires qui s’estiment floués ne retrouveront pas le sourire. Une contre-offre hostile d’un acteur qui serait aussi convaincu de la sous-évaluation nous paraît en effet illusoire, dans la mesure où l’offrant ne saura être seul maître à bord. Outre les 30,01 % déjà dans ses mains, Marc Coucke se voit en effet statutairement octroyer le droit de nommer la moitié +1 des administrateurs ! Si un conseil d’administration au service de son CEO et principal actionnaire est déjà le terreau idéal pour des conflits d’intérêts avec les actionnaires minoritaires, cette option le « protège » même d’éventuels nouveaux actionnaires majoritaires.

 

L’offre étant conditionnelle, on ne peut exclure qu’elle soit, en fin de compte, purement et simplement abandonnée. Mais cet épisode souligne une fois de plus que la gouvernance (= l’organisation des relations entre administrateurs, actionnaires et membres de la direction) ne doit pas être sous-estimée dans vos décisions d’investissements. Nous en tenons compte, conjointement à d’autres éléments (solidité financière, concurrence,…), au travers de notre indicateur de risque.

 

Cours au moment de l’analyse : 33,90 EUR

 

Omega Pharma est un fournisseur belge (actif dans plus de 35 pays) de produits sans ordonnance aux pharmacies; il réalise 87% de ses ventes en Europe et base sa stratégie sur le développement de cinq piliers : dermatologie, affections respiratoires, antiparasites, classiques (test de grossesses, suppléments alimentaires…) et marques multi-locales. Il distribue aussi des génériques en Belgique (20% des ventes).

 

 

Partagez cet article