Analyse
Asahi Glass : du Japon en portefeuille ? il y a 5 ans - vendredi 14 octobre 2011

L’action de ce groupe japonais très actif en Belgique mérite-t-elle d’être achetée ?

AG nous apparaît comme une entreprise gérée prudemment. La croissance est au centre de la stratégie, mais sans prise de risque excessive. Nous apprécions cette stratégie disciplinée et tournée vers l’actionnaire. Mais l’action est correctement évaluée. Malgré ses qualités, nous ne sommes pas acheteurs au cours actuel.

 

Le japonais Asahi Glass, qui a pris le contrôle du belge Glaverbel en 2002, produit du verre pour la construction, l’automobile et les écrans LCD (télévisions,…). Au premier semestre 2011, plus de 80 % du résultat opérationnel ont été réalisés dans les écrans.

 

Asahi Glass est un groupe solide. Sa dette nette (dette à long terme moins les liquidités) représente 30 % des fonds propres. Un niveau qui lui permet de ne pas souffrir de charges financières élevées et de garder assez de flexibilité pour financer un gros investissement.

 

Ces cinq dernières années, le chiffre d’affaires a reculé, victime en partie de la hausse du yen. Son bénéfice par action a par contre gagné 15 % en moyenne par an, grâce essentiellement à une excellente année 2010. Alors que les marges liées à l’électronique prenaient leur envol, les marges liées au vitrage ont reculé, maintenant la rentabilité à un niveau assez faible ces cinq dernières années, à l’instar des autres secteurs cycliques.

 

Plus que les bénéfices, ce sont les liquidités abondantes, générées par les activités, qui nous séduisent. Elles permettent au groupe de financer en grande partie ses investissements de croissance. Des investissements qui, même pendant la crise de 2008-2009, n’ont pas été réduits. Malgré le rapide développement des écrans électroniques, la direction est toutefois restée très prudente en évitant les surinvestissements que connaît ce type de secteur. Une stratégie clairvoyante puisque les prix de vente des écrans LCD affichent une tendance à la baisse.

 

Asahi Glass fixe des objectifs chiffrés clairs à court (2012) et long terme (2020). Le groupe table sur les verres économisant l’énergie et les écrans électroniques. Sur ce dernier marché, il profite de son expertise en limitant les risques pour continuer à se développer sur des marchés adjacents (smartphones, tablettes, ordinateurs,…). D’ici 2020, les nouveaux produits devront générer 30 % du chiffre d’affaires.

Partagez cet article