Analyse
CS Groupe : nous ne suivrons plus cette action il y a 6 ans - mercredi 5 octobre 2011

Dans l'environnement actuel et comme dans l'ensemble du secteur, le potentiel de rebond des résultats du Crédit Suisse est limité.

De plus, l'action affiche une prime non justifiée. Nous ne la suivrons plus.
VENDEZ.

 

Depuis notre conseil de vente (en mai), le cours a encore perdu 40 %. Et à moins qu'une rapide solution ne soit trouvée à la crise des dettes souveraines, nous ne voyons pas de potentiel de rebond pour ces prochains mois. Nous doutons en outre toujours de la capacité de la banque à relever substantiellement le niveau de ses fonds propres (matelas de sécurité en cas de coup dur). Pourtant, la pression est forte sur le secteur : le parlement suisse a voté une loi visant à empêcher que la faillite d'une banque entraîne le pays dans les difficultés. Elle prévoit ainsi que les banques du pays portent leurs fonds propres à 19 % des actifs pondérés par les risques, dont 10 % de fonds propres durs (capables de résister aux chocs économiques les plus importants ; core tier 1). Elles devront aussi mieux diversifier leurs risques. Compte tenu de la volatilité des résultats que Crédit Suisse enregistre pour sa division banque d'investissement et, plus largement, de la volatilité sur les marchés, nous craignons que la banque mette ses profits en réserve, plutôt que de distribuer des dividendes. En outre, sa stratégie de redressement reste inhibée par des litiges pour soupçons de fraude fiscale. Mieux vaut donc rester à l'écart.

 

Cours au moment de l'analyse : 22,77 CHF

 

Le CS Groupe (Crédit Suisse) est le deuxième groupe bancaire suisse, constitué autour de trois piliers : investment banking (placement de valeurs mobilières et financement d'entreprises), private banking (conseil en placements et gestion de fortune) et gestion d’actifs.

 

Partagez cet article