Analyse
Démantèlement de Dexia il y a 6 ans - mercredi 5 octobre 2011

Aucune décision définitive n’a encore été prise pour l’avenir de Dexia, mais il semble que la disparition du bancassureur franco-belge soit envisageable, au travers d’un démantèlement du groupe.

Scenario proposé

Il y a une semaine à peine, la direction de Dexia niait tout projet de démantèlement du groupe. Mais à présent, il semble qu’un projet de ce genre soit bel et bien sur la table. Les entités saines seraient vendues.

La société Dexia cotée en Bourse serait convertie en une bad bank qui engloberait le portefeuille d’obligations historique, les crédits toxiques et les activités de financement des communautés locales situées en dehors de la France et de la Belgique; cette entité bénéficierait de la garantie des Etats belge et français.

Les activités opérationnelles de Dexia Banque Belgique (incluant les assurances), Dexia Banque Internationale Luxembourg, la division gestion de patrimoine Dexia Asset Management et la banque de détail turque Denizbank seraient vendues. Dans ce processus, il n’est pas exclu que Dexia Banque Belgique soit provisoirement nationalisée.

Le produit de la vente de ces entités serait utilisé pour recapitaliser l’entité restant cotée en Bourse.

La branche française Dexia Crédit Local serait aussi séparée du groupe; une nouvelle entité française de financement des communautés locales serait créée, en collaboration avec la Banque Postale française et le holding d’Etat CDC.


Conséquences pour l’actionnaire

Les conséquences précises d’un tel démantèlement pour la valeur et l’avenir de l’entité restant cotée en Bourse sont difficiles à évaluer.

Une loi votée l’an passé permet, s’il s’agit de sauver une banque en détresse (vente ou nationalisation), de laisser l’actionnaire de côté, moyennant le paiement d’une indemnité amiable fixée par le gouvernement.

Les chances d’encaisser un dividende sur Dexia ces prochaines années sont donc nulles, celles de dégager une plus-value et/ou de voir le cours retrouver son niveau d’avant la crise sont minimes. Au contraire, pour l’heure, l’actionnaire court toujours le risque de perdre la totalité de sa mise.

Si vous n’avez pas encore suivi notre conseil de vente jusqu’ici, tentez à présent de profiter de toute petite embellie du cours pour vous débarrasser de vos actions Dexia !

 

Partagez cet article