Analyse
Dexia : scénario alternatif ? il y a 5 ans - jeudi 6 octobre 2011

Le démantèlement tant évoqué ces jours-ci n’est pas clairement défini. Par rapport à ce que nous évoquions précédemment, il semblait mercredi soir qu’un scénario alternatif fût envisagé. Ce jeudi, il ne semblait cependant pas être du gôût du gouvernerment.

Un scénario alternatif prévoirait que l’entité (saine) Dexia Banque Belgique ne serait pas vendue, mais cotée séparément en Bourse. L’actionnaire actuel de Dexia recevrait une action Dexia Banque Belgique par action Dexia détenue.

 

Pour l’actionnaire

Dans un tel scénario, il est vraisemblable que Dexia Banque Belgique paie des dividendes et qu’on puisse compter sur une hausse du cours de son action (sans s’attendre à des miracles).

 

Pour l’épargnant

Dans n’importe quel scenario, le garantie de 100 000 EUR reste d’application.

 

Pour le contribuable

Dans le scénario alternatif, l’Etat ne s’engagerait pas dans des dépenses inconsidérées pour une nationalisation. Mais sa participation dans la bad bank constituerait un risque élevé.
Si toutefois on en arrivait tout de même à une nationalisation (ce qu’on ne peut certes encore exclure à l’heure où nous écrivons ces lignes) ou si l’aventure de la bad bank tournait vraiment mal, la contribuable serait indirectement lésé.

 

Tout dépend bien sûr des conditions concrètes de la réalisation d’un scénario (e.a en ce qui concerne la scission et les garanties), ainsi que de la valorisation des différentes entités. L’idée du scénario alternatif semble plus séduisante pour l’actionnaire et permettrait en tout cas de limiter au mieux les conflits d'intérêts.



Partagez cet article