Analyse
Les Bourses en septembre il y a 6 ans - mardi 4 octobre 2011

La volatilité est restée extrême.

Partout

Proche de 1,43 USD début septembre, l’euro clôture le mois aux alentours de 1,35 USD. Un recul de 6 % qui a permis à l’investisseur en euro d’engranger des rendements positifs sur les Bourses américaines et japonaises. Mais depuis le début de l’année, l’impact reste insignifiant. Pas une seule Bourse n’échappe à la tourmente et les pertes vont de 8 à 9 % (USA, Espagne, Japon,…) ou de 25 à 30 % (Chine, Brésil, Europe de l’Est,…).

 

Financières

Dans ce contexte, ce sont les secteurs les plus défensifs (pharma, télécom) qui s’en tirent le mieux. Le défaut attendu de la Grèce pèse sur les banques qui, dans un climat de méfiance généralisé, se prêtent de moins en moins entre-elles et multiplient les plans d’économies et de cessions pour se conforter aux futures règles de Bâle III. Principales victimes, les banques les plus dépendantes pour leur financement et les plus exposées aux dettes périphériques, comme BNP Paribas (-16,2 % sur le mois) ou Société Générale (-14,4 %). D’ores et déjà, de nouveaux renforcements des fonds propres (augmentation de capital, cession d’actifs,…) semblent inévitables. Le risque lié à ces titres reste élevé.

 

Cycliques

A côté des financières, ce sont les valeurs cycliques (construction, sidérurgie et non ferreux,…) qui paient le plus lourd tribut à la dégradation des perspectives économiques. Des valeurs comme Rio Tinto, ArcelorMittal ou BHP Billiton ont cédé 24 %, 21,4 % et 11,9 %. Les avertissements sur résultats se multiplient, à l’image de Carrefour (-7,6 %),
FedEx (-14 %), Colruyt (-14,2 %), Lufthansa (-16,6 %) ou Texas Instruments (+1,7 %), et la volatilité est à nouveau extrême.

 

Opportunités

Aujourd’hui, si personne ne peut dire que le plancher des Bourses est atteint, les cours actuels n’en recèlent pas moins de nombreuses opportunités pour l’investisseur à long terme. Au vu du gel des introductions en Bourse et de la multiplication des programmes de rachats d’actions, tels Melexis (-7,7 %), Brederode (+2,5 %), Berkshire Hathaway
(-2,7 %), Bouygues (-6,7 %) ou Omega Pharma (+0,1 %), certains dirigeants d’entreprises semblent en être déjà convaincus.

 

Les Bourses mondiales en un clin d’oeil (30/09/11)

Bourse de (1)
    Evolution (%) sur (2)

P/E (3)
1 mois
1 an
5 ans
Europe
-5.7
-10.8
-4.5
9.7
Zone euro
-6.0
-14.0
-6.4
9.3
Belgique
-2.2
-11.1
-7.8
17.1
Pays-Bas
-4.7
-17.0
-7.4
7.7
Allemagne
-6.1
-10.2
-2.4
9.0
France
-7.9
-13.1
-5.4
9.2
Grande-Bretagne
-2.8
-5.8
-4.0
9.3
Suisse
-5.1
-0.6
0.6
12.7
Italie
-4.9
-20.5
-11.6
9.8
Espagne
-1.4
-11.2
-5.9
8.5
Portugal
-5.6
-15.7
-6.7
12.3
Etats-Unis
-0.8
2.2
-1.7
11.2
Canada
-7.8
-3.5
2.9
13.7
Australie
-8.8
-7.0
4.1
11.9
Japon
5.8
4.8
-5.0
13.7
Brésil
-11.6
-22.3
11.3
10.3
Europe de l’Est
-11.0
-16.0
-4.3
7.1
Inde
-0.8
-25.1
4.3
16.6
Hong-Kong
-8.3
-15.1
2.1
8.8

(1) Indices return Datastream; (2) En euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

 

 

Les secteurs en un clin d’oeil (30/09/11)

Secteurs indices mondiaux) (1)
 Evolution (%) sur (2)

P/E (3)
1 mois
1 an
5 ans
Financier
-5.8
-16.7
-9.3
9.4
Biens de consommation
-1.1
3.2
3.8
13.9
Alimentation et boissons
-0.5
6.6
7.7
15.8
Distribution
0.9
3.5
2.7
16.0
Santé & pharmacie
2.1
6.4
0.8
15.7
Pétrole & gaz
-6.6
-2.1
0.7
9.2
Serv. aux collectivités
0.6
-7.9
-1.0
13.3
Chimie
-9.9
-1.5
7.3
11.8
Automobile
-2.7
-1.6
-0.6
8.7
Sidérurgie, non-ferreux
-13.8
-17.5
3.3
10.4
Construction
-7.0
-11.0
-4.1
11.8
Immobilier
-7.3
-9.7
-5.8
9.7
Industries, services div.
-4.8
-6.8
-0.2
11.8
Médias
-2.9
-2.0
-3.3
14.0
Voyages & loisirs
-2.9
-0.9
-1.3
15.7
Opérateurs télécom
1.1
2.9
3.4
11.2
Haute technologie
2.9
0.9
0.4
13.4

(1) Indices return Datastream; (2) en euro sur base annuelle;
(3) Rapport Cours/bénéfice courant (hors éléments exceptionnels).

Partagez cet article