Analyse
Penny stocks : à éviter il y a 6 ans - mercredi 26 octobre 2011

Les actions dont le cours passe en dessous de 1 EUR ou 1 USD sont appelées dans le jargon penny stocks. Leurs fluctuations très prononcées attirent les spéculateurs. Mieux vaut toutefois les éviter.

Petite liste

Plusieurs lecteurs nous ont demandé ces derniers jours si l’action Dexia n’était pas devenue une opportunité intéressante à court terme. Ces investisseurs partent du principe que l’action a en effet déjà fortement chuté, jusqu’à moins de 0,50 EUR, et connaît d’énormes fluctuations, ce qui laisse entrevoir certains gains à court terme.

 

Dexia n’est pas la seule action du tableau principal de la Bourse de Bruxelles à coter en dessous de 1 EUR. Accentis, Keyware Technologies, Option, Spector, Thenergo, Tigenix et Zenitel figurent ainsi aussi sur cette petite liste peu enviable.

 

Il s’agit là immanquablement de sociétés en difficultés et qui ne parviennent pas à se redresser. Autrement dit, des actions dont le niveau de cours n’est pas pour rien tombé aussi bas.

A éviter

Nous répondons donc sans hésiter par la négative à la question. Les raisons pour lesquelles nous jugeons préférable d’éviter les penny stocks, et donc aussi Dexia, sont invariablement les mêmes pour toutes. Elles sont tout d’abord beaucoup trop spéculatives. Compte tenu du risque élevé, le risque de voir le cours chuter sensiblement est bien trop grand, même si la possibilité d’un gain important n’est jamais à exclure si la société parvient à se redresser. Rares sont toutefois les sociétés de la liste à en être capables selon nous.

Ensuite, ces actions effectuent de tels mouvements de yoyo que toute prévision en devient pratiquement impossible. C’est précisément parce que tant de spéculateurs jouent avec ces actions que la volatilité est si élevée. Enregistrer des gains à court terme en misant sur ces mouvements de cours semble en théorie facile, mais il n’en est absolument rien dans la pratique. Il va de soi que nous vous déconseillons vivement de vous laisser aller à de telles spéculations.

 

Partagez cet article